Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires américains

    Washington dévoile à Moscou les positions de ses militaires en Syrie

    © Photo. US Air Force / Senior Airman Daniel Hughes
    International
    URL courte
    943815
    S'abonner

    Les Etats-Unis ont informé Moscou sur "les régions géographiques, et non sur les positions concrètes" des groupes de militaires américains en Syrie, selon un porte-parole du Pentagone.

    Washington a dévoilé à Moscou les positions de ses détachements de troupes spéciales en Syrie, a annoncé le responsable des opérations aériennes du Commandement central des forces armées américaines (Centcom), le général Charles Brown.

    Selon lui, ces informations ont été fournies "afin d'assurer la sécurité des militaires américains", les Forces aérospatiales russes ainsi que l'Armée de l'air américaine réalisant des frappes contre les positions des djihadistes de l'Etat islamique.

    Le général s'est déclaré certain que la partie russe souhaitait éviter de créer des incidents dangereux en Syrie. Selon lui, les Russes ne veulent pas faire monter la tension dans les relations avec la coalition dirigée par les Etats-Unis.

    A son tour, le porte-parole du Pentagone Peter Cook a précisé que les Etats-Unis ont "adressé une demande officielle à la Russie", dans laquelle Moscou était prié de faire en sorte que la sécurité des militaires américains en Syrie ne soit pas mise en question par les actions des Forces aérospatiales russes.

    Toutefois, les Etats-Unis ont informé Moscou sur "les régions géographiques, et non sur les positions concrètes" des groupes de militaires américains en Syrie, a ajouté le porte-parole.

    Les avions russes réalisent des frappes contre les positions de djihadistes en Syrie depuis l'automne 2015. Moscou a plusieurs fois proposé aux alliés de la coalition dirigée par les Etats-Unis d'échanger les renseignements, mais s'est toujours heurtée à un refus. Auparavant, le 17 février, le Pentagone a refusé à Moscou de fournir les renseignements sur les positions des djihadistes et rebelles syriens. Washington redoute que l'aviation russe ne frappe les forces considérées par les Etats-Unis comme "l'opposition modérée".

    Le 16 février,  le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a annoncé que  les avions des forces aérospatiales russes avaient effectué 444 sorties en une semaine au cours desquelles ils avaient attaqué 1.593 cibles terroristes dans les provinces de Deir ez-Zor, de Deraa, de Homs, de Hama, de Lattaquié et d’Alep.

    Il a ajouté que les terroristes dans les provinces syriennes d'Alep et d’Idlib continuaient de recevoir, dans l’ombre, à travers la frontière turco-syrienne, des armes, des munitions et des renforts humains.

    Lire aussi:

    Otan: Moscou remet les pendules à l'heure concernant la crise en Syrie
    L'Otan se dit prête au "dialogue constructif" avec Moscou
    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Zemmour jugé en janvier pour des propos sur l'islam et l'immigration
    Tags:
    renseignement, CENTCOM (United States Central Command), Charles Brown, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik