Ecoutez Radio Sputnik
    Le port grec d'Alexandroupolis

    Le port grec d'Alexandroúpolis s'ouvre à la marine marchande russe

    © Flickr/ Dimitris Siskopoulos
    International
    URL courte
    91060
    S'abonner

    Le port grec d'Alexandroupolis, chef-lieu du département d'Evros, pourrait permettre à la Russie de commercer en contournant le Bosphore et les Dardanelles, ont indiqué les représentants de la Chambre de commerce d'Evros, en visite en Crimée.

    L'accord de coopération signé entre Simferopol, chef-lieu de la Crimée, et la Chambre de commerce d'Evros définit les perspectives de développement des relations économiques et commerciales entre ces régions russe et grecque, a déclaré à l'agence Rossiya Segodnya le maire d'Alexandroupolis, Evaggelos Lampakis. 

    "Nous pourrions coopérer tous azimuts, le port d'Alexandroupolis, qui est l'un des plus importants nœuds commerciaux de Grèce permet de commercer en contournant le Bosphore et les Dardanelles. Trois oléoducs traversent ce site où se trouve également une station de liquéfaction de gaz", a indiqué M.Lampakis. 

    Sur fond de détérioration des relations entre Moscou et Ankara, suite à la destruction d'un bombardier russe par un chasseur turc dans le ciel syrien, bien des observateurs craignent que la Turquie ne ferme le Bosphore à la Russie. 

    Le 30 novembre dernier, la Turquie a notamment obligé les navires russes qui voulaient passer par le Bosphore à patienter plusieurs heures. 

    Les experts répondent que, théoriquement, une telle démarche est possible de la part de la Turquie, qui peut physiquement fermer les détroits de la mer Noire qu'Ankara qualifie de détroits turcs, mais la navigation via les Dardanelles et le Bosphore est régie par la Convention de Montreux de 1936. Néanmoins, en vertu de cet instrument international, il faudrait que la Turquie soit en guerre déclarée avec la Russie pour pouvoir mettre cette mesure en application.

    Lire aussi:

    Un tunnel sous le Bosphore sera ouvert fin octobre
    Le transit de pétrole par le pipeline Bourgas-Alexandroupolis doit coûter autant que le transit par l'oléoduc de Bosphore
    Pétrole: Athènes veut accélérer le projet Bourgas-Alexandroupolis
    Tags:
    Convention de Montreux, accord, Chambre de commerce d'Evros, Evaggelos Lampakis, Evros, Alexandroupolis, Simferopol, Dardanelles, Bosphore, mer Noire, Ankara, Turquie, Crimée, Grèce, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik