Ecoutez Radio Sputnik
    Double attentat à Homs, le 21 février 2016

    Attentats à Damas et à Homs: le bilan s'alourdit

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    14227

    Revendiqués par les terroristes de l'Etat islamique, les attentats les plus meurtriers depuis le début de la révolte en Syrie ont secoué dimanche une banlieue sud de Damas et Homs, tuant 166 civils.

    Le bilan des attentats perpétrés dimanche dans le sud de la capitale syrienne fait désormais état de 120 victimes, alors que le total des morts dans les explosions criminelles à Damas et à Homs se monte aujourd’hui à 166 personnes, a annoncé aux journalistes un représentant du Croissant-Rouge. 

    "Les attentats dans le sud de Damas ont fait 120 morts. La série d'explosions de dimanche est devenue la plus meurtrière des cinq années de la crise syrienne", a indiqué le responsable.  

    Le bilan précédent faisait état d'au moins 80 morts et de plus de 200 blessés.

    Quatre attentats, dont un à la voiture piégée, ont frappé Sayeda Zeinab, une localité située au sud de la capitale syrienne et qui abrite un sanctuaire chiite.  

    Fin janvier, au moins 70 personnes ont été tuées dans une triple explosion près du sanctuaire, haut lieu du chiisme qui abrite le mausolée de l'une des petites-filles du prophète Mahomet, crime également revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI, Daech).
    Ce dimanche même, dans le double attentat à la voiture piégée perpétré dans le quartier d'Az-Zahra à Homs, dans l'ouest de la Syrie, 46 personnes ont été tuées et 115 autres blessées. 

    La ville de Homs est essentiellement contrôlée par l'armée syrienne et est régulièrement la cible d'attentats à l’explosif. Le quartier d'al-Zahra a été particulièrement touché. Le mois dernier, un double attentat-suicide revendiqué par Daech y a fait 22 morts. 

    La Syrie est le théâtre d'un conflit armé depuis mars 2011. Selon les dernières informations des Nations unies, les hostilités ont fait plus de 220.000 morts. Les troupes gouvernementales combattent les groupes terroristes dont les plus dangereux sont Daech et le Front al-Nosra.

    Lire aussi:

    Attentats à Homs: la Syrie appelle l’Onu à sanctionner les sponsors du terrorisme
    Daech revendique l'attentat à Damas
    Syrie: un attentat-suicide fait au moins 20 morts
    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Tags:
    morts, blessés, attentat, victimes, Croissant-Rouge, Homs, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik