International
URL courte
10443
S'abonner

Les relations entre la Russie et les Etats-Unis figurent parmi les questions les plus sensibles de la politique extérieure américaine. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que ce thème soit exploité à fond par les candidats à la magistrature suprême.

Les candidats à la présidence des Etats-Unis utilisent activement le thème des relations entre Washington et Moscou dans leurs débats électoraux, rapporte le bimensuel américain Foreign Policy.

Selon les experts interrogés par le magazine, la "tendance de la Russie à s'affirmer" sur la scène internationale figure parmi les questions politiques jugées les plus importantes tant par les candidats républicains que par leurs opposants démocrates.

"La rhétorique des candidats à la présidentielle américaine atteste que la question «Que faire face à Poutine?» est à la fois un sujet de discussion et un mème internet", affirme le périodique. "Nous ne devons pas nous étonner de voir les candidats utiliser la politique extérieure de Moscou comme un gourdin pour s'attaquer l'un l'autre dans la course à la présidence", souligne Foreign Policy.

Les relations entre la Russie et l'Occident ne cessent de s'aggraver. La situation est devenue particulièrement explosive suite au crash d'un bombardier russe Su-24 abattu par les militaires turcs: en réponse à ce comportement d'Ankara, Moscou a déployé en Syrie ses nouveaux systèmes de missiles antiaériens S-400, qui sont très redoutés par l'Occident.

La plupart des experts estiment que le gouverneur de l'Ohio John Kasich est le seul à pouvoir résoudre efficacement les problèmes de la politique extérieure. Jeb Bush était le deuxième de la liste, mais il s'est retiré de la course. Quant aux autres candidats, Donald Trump y compris, ils ne sont pas assez compétents en politique internationale, estiment les experts cités par Foreign Policy.

Lire aussi:

Débats de la présidentielle US: en pleurer ou en rire?
Présidentielle US: comment les candidats cherchent à faire parler d'eux
Présidentielle US: Biden renonce à défier Clinton
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Tags:
débats télévisés, politique internationale, John Kasich, Jeb Bush, Donald Trump, Washington, Moscou, Ankara, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook