Ecoutez Radio Sputnik
    Les forces armées chinoises

    La Chine devance la France comme exportatrice d'armes

    © REUTERS / Damir Sagolj
    International
    URL courte
    19314
    S'abonner

    Les exportations d’armes chinoises ont augmenté de 88% entre les périodes 2006-2010 et 2011-2015, affirme un rapport du Stockholm International Peace Research Institute.

    Ce qui place le pays au troisième rang sur la liste des principaux exportateurs d'armes, devant la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, mais toujours derrière les Etats-Unis et la Russie.

    Comme le raconte CNN, "la Chine vend de plus en plus d’armes au reste du monde".

    Plusieurs autres pays, y compris  les Etats-Unis, la Russie et la Grande Bretagne, ont aussi vu leurs exportations s'accroître, même si cette croissance n'a nulle part été aussi rapide qu'elle ne l'a été en Chine. Pour leurs parts, l'Allemagne, les Pays-Bas et la France ont subi les plus grandes pertes sur le marché.

    Les pays de la région Asie-Pacifique, notamment le Pakistan, le Bangladesh et le Myanmar, ont le plus contribué au succès de la Chine en matière de ventes d'armes, ayant dépensé le plus pour des armements chinois.   

    "Tous ces trois pays sont voisins de l'Inde, chef de file des importateurs d'armes dans la région", fait savoir le rapport.

    Par ailleurs, au fur et à mesure que son programme national d'armements progresse, la Chine importe de moins en moins d'armes à l'étranger. Après avoir été, et de loin, le plus grand importateur d'armes au début du siècle, Pékin est actuellement le troisième après l'Inde et l'Arabie Saoudite.

    "La Chine peut produire de plus en plus d'armes, ce qui la rend moins dépendante des importations", conclut le rapport. 


    Lire aussi:

    Salon Dubaï Airshow: la Russie présente ses armements
    Les armements russes de plus en plus populaires en Asie
    Moscou dénonce la course aux armements en Asie-Pacifique
    Tags:
    exportations, importations, armements, Chine, Inde, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik