International
URL courte
Espionnage USA-Allemagne (35)
3172
S'abonner

Désireux d'intercepter les communications téléphoniques du secrétaire d'Etat américain John Kerry, le renseignement allemand s'est trompé de numéro.

En 2013, le Service fédéral de renseignement allemand (BND) a décidé de mettre sur écoute le téléphone portable de John Kerry. Or, cette opération n'a pas réussi, un employé du BND ayant indiqué — visiblement par erreur — l'indice téléphonique d'un Etat africain en lieu et place de celui des Etats-Unis, rapporte l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Le renseignement allemand a néanmoins continué de surveiller John Kerry en procédant aux écoutes d'autres téléphones, y compris de ceux installés au département d'Etat américain, indique le magazine.

Selon l'hebdomadaire, le nombre de responsables politiques internationaux surveillés par le BND est plus important qu'on pourrait le croire. Parmi les personnes qui en ont fait l'objet figurait l'ex-chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton. Son téléphone portable a été mis sur écoute en 2009, précise Der Spiegel.

Dossier:
Espionnage USA-Allemagne (35)

Lire aussi:

Scandale des écoutes: Berlin exige des explications
Les écoutes américaines et la naïveté des élites françaises
Poutine propose de protéger les chefs d'État contre les écoutes
L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Tags:
écoutes téléphoniques, Service fédéral de renseignement extérieur allemand (BND), Catherine Ashton, John Kerry, États-Unis, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook