Ecoutez Radio Sputnik
    La ville syrienne de Kobané.

    Syrie: des journalistes russes bloqués à Kobané par une attaque de Daech

    © REUTERS / Osman Orsal
    International
    URL courte
    6229
    S'abonner

    Une équipe de tournage de la chaîne télévisée russe REN TV se trouvait à Kobané lorsque les djihadistes de Daech ont attaqué la ville voisine de Tal Abyad.

    Une équipe de tournage de la chaîne télévisée russe REN TV s'est retrouvée bloquée dans la ville syrienne de Kobané suite à une attaque surprise de djihadistes de Daech contre la ville voisine de Tal Abyad, a annoncé un caméraman de l'équipe.

    "Pendant plusieurs jours, nous avons tourné dans la ville kurde de Kobané (nord de la Syrie, ndlr) et nous nous apprêtions à partir vers le Kurdistan irakien. Ce matin, les djihadistes de Daech ont lancé une attaque massive contre la ville voisine de Tal Abyad", a indiqué le caméraman.

    D'après les informations fournies par des combattants kurdes, un convoi de djihadistes en provenance de Raqqa a attaqué Tal Abyad d'un côté pendant qu’un groupe de 50 djihadistes en provenance de Turquie lançait l’assaut de l'autre.

    "Actuellement, les combats se déroulent simultanément dans 15 points de Tal Abyad. La ville est en feu. La route menant de Kobané à l'est, celle que nous avions l'intention de prendre, étant beaucoup trop dangereuse, nous sommes à présent bloqués dans cette ville", a déploré le journaliste, ajoutant que son équipe se composait de deux personnes.

    La ville syrienne de Kobané, située dans le nord du pays, était assiégée depuis fin 2014 par les djihadistes de Daech. Suite à des combats acharnés, la ville a été pratiquement rasée, mais les combattants kurdes ont réussi à parer les attaques des djihadistes. Kobané étant devenue parmi les Kurdes un symbole de résistance, la ville est souvent appelée le "Stalingrad kurde". Actuellement, Kobané et ses environs sont contrôlés par les combattants kurdes.

    Suite à un cessez-le-feu initié par Moscou et Washington et soutenu par l'Onu, à minuit heure locale (22h00 GMT), les armes se sont tues dans la banlieue de Damas, dans la ville d'Alep (nord) et dans sa banlieue ouest, contrôlée par les rebelles, où les gens veillaient dans les rues en profitant de ce moment exceptionnel de quiétude.

    Le président syrien Bachar el-Assad, une centaine de factions rebelles et les forces kurdes se sont engagés à respecter l'accord de cessez-le-feu conclu sous l'égide de la Russie et des Etats-Unis.

    En revanche, les organisations djihadistes telles que le groupe Etat islamique (EI) et le Front al-Nosra sont exclues de l'accord. Damas et la Russie, ainsi que la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, pourront ainsi continuer dans les prochains jours à frapper l'EI et al-Nosra, qui contrôlent plus de la moitié du territoire syrien.

    Lire aussi:

    Syrie : Kobané célèbre sa victoire face aux djihadistes
    Ankara entrave le redressement de Kobané
    Syrie: l’Etat islamique repasse à l’offensive, et reprend Kobané
    Tags:
    journalisme, Etat islamique, Tal Abyad, Kobané, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik