Ecoutez Radio Sputnik
    L'Arc de Triomphe de Palmyre

    Syrie, un drame total

    © AFP 2017 Joseph Eid
    International
    URL courte
    36353

    5.000 ans d'histoire culturelle syrienne détruits, un cinquantième de la population syrienne disparu, un afflux de migrants qui a inondé l'Europe… Les conséquences des cinq années de guerre en Syrie sont lourdes.

    A l'heure actuelle, un cessez-le-feu fragile mais d'envergure est observé en Syrie pour la première fois depuis le début du conflit. En mars 2016, la Syrie entrera dans sa sixième année de guerre. Le conflit militaire a débuté dans le contexte des révolutions arabes en Tunisie et en Egypte par des manifestations demandant un changement de gouvernement. Actuellement, personne ne sait quel sera le sort de la Syrie. Le site EADaily a calculé le prix payé par la Syrie pour son "printemps arabe".

    1/5e de la population syrienne a quitté le pays

    En 2011, selon l'Onu, il y avait près de 21 million d'habitants en Syrie, dont 250.000 ont trouvé la mort durant la guerre. Le conflit militaire en Syrie est devenu le conflit le plus sanglant de l'Histoire depuis la Seconde guerre mondiale.

    45% des Syriens ont été forcés d'abandonner leurs maisons, 6,3 millions ont migré au sein de leur propre pays tandis que 4 millions ont quitté la Syrie et se trouvent actuellement en Turquie, en Jordanie, en Irak, en Egypte et dans les pays de l'Union européenne.

    Si on totalise le nombre de morts, de blessés et de réfugiés, c'est près d'un quart de la population syrienne qui a été directement touchée au cours des cinq années du conflit. L'espérance de vie des survivants a baissé de 70 à 55 ans.

    Economie: 85% de la population sous le seuil de pauvreté

    Les pertes économiques dues aux cinq années de guerre sont estimées à 255 milliards de dollars (234,6 milliards d'euros). Selon Alexandre Dynkine, expert à l'Institut de l'économie mondiale et des affaires étrangères, la remise sur pied de l'économie syrienne coûtera 100 milliards de dollars (92 milliards d'euros) par an. Le pays pourrait atteindre son niveau de 2010 dans 9 ans seulement.

    L'extrémisme musulman

    Au début du conflit syrien, le groupe terroriste Daech n'était qu'une petite coalition de groupuscules musulmans cherchant à restaurer le califat en Syrie. Aujourd'hui, Daech est un groupe terroriste qui menace le monde entier.

    Al-Qaïda, dont les attentats de 2001 ont provoqué l'intervention américaine en Afghanistan, s'est vu offrir un second souffle grâce au conflit syrien.
    Quant au groupe terroriste du Front al-Nosra, il est devenu, avec ses alliés, la force de frappe de l'"opposition syrienne modérée".

    La tragédie syrienne de l'Europe

    L'Union européenne subit déjà les conséquences de la guerre en Syrie. Il s'agit tout d'abord d'un afflux massif de migrants qui arrivent en Europe de manière incessante. En 2015, 900.000 migrants sont arrivés dans les pays de l'Union européenne et 100.000 rien que sur les deux premiers mois de 2016. Ce flot a provoqué une des plus graves crises migratoires de l'histoire européenne et a remis en question l'existence même de l'UE.

    Mais l'Europe est également confrontée à un phénomène nouveau, à savoir le fait que des Européens partent au Proche-Orient afin de faire le djihad. Près de 5.000 citoyens de l'Union européenne sont déjà partis en Syrie et en Irak. Les attentats de Paris ont montré qu'ils revenaient et créaient des réseaux terroristes sur le sol européen.

    Patrimoine: 5.000 ans d'histoire perdus

    Selon les données de l'ONG américaine The Antiquities Coalition, des centaines de monuments et de sites représentants 5.000 ans d'histoire culturelle ont été détruits sur les cinq années de guerre, y compris les six sites inscrits au patrimoine mondial l'UNESCO. Il s'agit par exemple du mausolée du Bey Mohammed Ben Ali, une des personnalités les plus respectées du monde musulman. Au total, les extrémistes ont détruit 50 tombeaux situés sur les territoires qu'ils contrôlent en Syrie.

    La Syrie est le théâtre d'un conflit armé depuis mars 2011. Selon l'Onu, dont les dernières statistiques remontent à 18 mois faute de données, cette guerre a déjà fait plus de 250.000 morts et poussé des millions de personnes à l'exil. Les troupes gouvernementales syriennes combattent les groupes terroristes dont les plus dangereux sont l'Etat islamique (EI, Daech) et le Front al-Nosra.

    La Russie et les Etats-Unis ont convenu d'un cessez-le-feu en Syrie à compter du 27 février à minuit. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d'autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu se poursuivront néanmoins.

    Lire aussi:

    Ankara viole la résolution de l'Onu sur le cessez-le-feu en Syrie
    Syrie: Paris demande la réunion "sans délai" de la task force sur le cessez-le-feu
    La trêve en Syrie compromet les plans d'Ankara
    Syrie: cessez-le feu globalement respecté
    Tags:
    crise migratoire, migrants, Front al-Nosra, Etat islamique, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik