Ecoutez Radio Sputnik
    Plamyre en mars 2014

    Daech poursuit la destruction de la cité antique de Palmyre

    © AFP 2018 Joseph Eid
    International
    URL courte
    11123

    Le groupe extrémiste Daech a déjà réduit en poussière un nombre important de vestiges antiques en Syrie et en Irak. Ainsi, en octobre dernier, les djihadistes ont détruit le célèbre Arc de triomphe de Palmyre.

    Les commandos extrémistes de Daech ont fait sauter plusieurs colonnes antiques à Palmyre, site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, a annoncé une source au sein des milices populaires.

    "Nos hommes à Palmyre ont fait savoir que les terroristes ont fait sauter jeudi plusieurs colonnes romaines dans la partie historique de la ville. Toutefois, pour le moment aucune photo ou vidéo prouvant cette triste nouvelle n'est disponible", a indiqué la source.

    Il s'agit des colonnes de l'époque de la Rome antique qui divisaient jadis la route de la cité en trois parties. Celle du milieu était réservée aux chars, tandis que celles des côtés aux passants. Au total, quelque 1.500 colonnes ont été installées à Palmyre, dont certaines ont été conservées jusqu'à nos jours.

    Les djihadistes de Deach ont déjà réduit en poussière plusieurs joyaux du patrimoine culturel. Rien qu'à Palmyre, ils ont dynamité en septembre dernier trois tours funéraires et en octobre le célèbre Arc de triomphe vieux de près de 2.000 ans.

    La Syrie est le théâtre d'un conflit armé depuis mars 2011. Selon l'Onu, les hostilités ont déjà fait plus de 220.000 morts dans le pays. Les troupes gouvernementales combattent les groupes terroristes dont les plus dangereux sont l'Etat islamique (Daech) et le Front al-Nosra.

    Lire aussi:

    L'Arc de Triomphe de Palmyre bientôt recréé à Londres
    L'EI exécute trois personnes à Palmyre en faisant exploser des colonnes antiques
    L'EI fait exploser l'Arc de triomphe à Palmyre
    Syrie: l'EI détruit le Lion d'Athéna de Palmyre
    Tags:
    destruction, antiquités, vestiges, UNESCO, Etat islamique, Palmyre, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik