International
URL courte
52642
S'abonner

Bernie Sanders, candidat aux primaires démocrates, estime que les ingérences des Etats-Unis à l'étranger à des fins de changement de régime ont provoqué une montée de l'anti-américanisme en Amérique latine.

Le sénateur du Vermont Bernie Sanders, qui brigue l'investiture du parti démocrate pour l'élection présidentielle de 2016, affirme que les nombreuses tentatives du gouvernement américain dans le but de changer les régimes à l'étranger ont dressé contre lui la population des pays concernés. Il a déclaré, lors des débats démocrates tenus hier, mercredi, à la chaîne de télévision américaine de langue espagnole Univision, qu'il valait mieux que le gouvernement travaille avec les autorités des pays en question plutôt que de tenter de les renverser.

"Je crois que les Etats-Unis devraient travailler avec les gouvernements de par le monde, plutôt que de s'impliquer dans les changements de régime. Soit dit en passant, les activités de ce genre en Amérique latine sont à l'origine d'un très fort  anti-américanisme", a-t-il précisé.

Selon lui, l'invasion américaine à Cuba et le soutien fourni par les Etats-Unis au renversement des gouvernements au Nicaragua et au Guatemala étaient des erreurs. 

Mardi 8 mars, Bernie Sanders a remporté une victoire surprise lors de la primaire démocrate dans le Michigan, Etat considéré comme fief d'Hillary Clinton. Il a récupéré 65 délégués contre 57 pour cette dernière.


Lire aussi:

Primaires aux USA: Trump et Clinton loin devant
Trump, Clinton, Bush, Cruz? Un superordinateur à la présidence!
USA: Trump et Sanders dominent les primaires dans le New Hampshire
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Tags:
changement de régimes, anti-américanisme, Hillary Clinton, Bernie Sanders, Amérique latine, Nicaragua, Guatemala, Cuba, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook