International
URL courte
24424
S'abonner

Les étudiants de deux universités d'Istanbul ont lu le texte de Hussein Haydar, dans lequel le poète turc demande pardon aux Russes pour le Sukhoi Su-24 abattu par la Turquie.

Excédés par les mensonges de leur gouvernement, les étudiants de l'université d'Istanbul et de l'université technique d'Istanbul ont réalisé une vidéo dans laquelle ils lisent le poème de Hussein Haydar intitulé "Excuses devant le grand peuple russe". Le poème a été lu dans deux endroits emblématiques de la ville, le monument de la République, place Taksim, et un quai du Bosphore. 

Les étudiants ont mis en ligne leur vidéo sur YouTube en joignant leurs excuses à celles du poète.

 

Hussein Haydar a lui-même condamné cet acte criminel, dont la responsabilité, selon lui, incombe au président turc Recep Tayyip Erdogan.

"Sous nos yeux, des liens fraternels ont été rompus", écrit le poète. "J'aurais pu l'arrêter, mais j'ai échoué", évoque-t-il dans son poème, qu'il présente lui-même dans une vidéo publiée sur YouTube. L'auteur exprime la certitude que " le jour viendra où les responsables de ce crime seront punis pour ce qu'ils ont fait".

Le 24 novembre dernier, un chasseur de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 participant aux frappes aériennes contre les positions du groupe terroriste État islamique en Syrie.

Le pilote du bombardier Su-24, Oleg Pechkov, a été tué après s'être éjecté en parachute. Il a reçu le titre de Héros de la Russie à titre posthume.


Lire aussi:

Su-24: un poète turc présente ses excuses au peuple russe
Un sculpteur syrien rend hommage au pilote du Su-24 abattu par les Turcs
La Turquie a abattu un Su-24 pour montrer son mécontentement aux Russes
Tags:
excuses, Su-24, Hussein Haydar, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook