International
URL courte
53953
S'abonner

Le slogan "Les crimes de guerre doivent cesser" était le leitmotiv d’un meeting contre la politique étrangère agressive des Etats-Unis organisé dimanche dernier à New York.

Selon l'un des organisateurs du meeting, le but essentiel des manifestations de ce type est de demander aux autorités de "ramener tous les militaires à la maison".

Les manifestants ont appelé le prochain président du pays à dépenser des milliards de dollars non à des fins militaires, mais pour le développement du domaine social. Selon les organisateurs de la manifestation, les candidats actuels à la Maison Blanche ne soulèvent pas la question des guerres incessantes menées par Washington.

La manifestation a eu lieu à New York dans l'une des zones les plus densément peuplées de Manhattan — à l'intersection de Broadway et de la 34e rue, sur la place du Herald. Plusieurs centaines de manifestants se sont opposés à la politique agressive menée par les autorités de leur pays.

Les militants brandissaient des pancartes avec des slogans: "L'argent pour les emplois, pas pour la guerre", "Bas les pattes de l'Ukraine", "Bas les pattes de la Syrie" et d'autres stipulant que les citoyens américains étaient opposés à un conflit armé avec la Russie. Le rassemblement a duré deux heures et s'est terminé par une marche en direction du siège des Nations unies.

Il est à noter que les élections présidentielles aux Etats-Unis auront lieu le 8 novembre prochain. Actuellement, les primaires républicaines et démocrates battent leur plein. 

Lire aussi:

Obama: ils déménagent au Canada en cas de victoire de Trump? Peu probable!
L’ex-chef du KKK appelle à voter Trump
L’affrontement Clinton-Sanders tourne à l’affrontement idéologique
Aucune excuse pour «ceux qui développent de nouveaux plans d’agression», prévient Poutine le Jour de la Victoire
Tags:
manifestation, guerre, présidence américaine, Manhattan, Washington, New York, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook