International
URL courte
4420312
S'abonner

Lors des négociations à Genève entre le régime de Bachar el-Assad et l’opposition syrienne sous l’égide de l'ONU, un responsable du Haut Conseil des négociations (HCN), la principale alliance de l'opposition syrienne, a dénoncé le fait que le régime de Bachar Al-Assad soit soutenu par deux unités militaires… nord-coréennes réputées "redoutables".

"Il y a deux unités militaires de la Corée du Nord en Syrie", a déclaré le responsable du HCN Asaad Al-Zoubi lors des pourparlers à Genève.

D'ailleurs, ces deux unités militaires baptisées Chulma 1 et Chulma 7, seraient, en plus d’être nord-coréennes, "mortellement dangereuses", estime l’opposition. 

D’après ce même représentant, les troupes de Bachar el-Assad seraient également appuyées par des contingents afghans et iraniens, mais il se garde bien de préciser leur niveau de dangerosité.

Les négociations sur la Syrie ont repris le 14 mars à Genève avec la participation de la délégation syrienne et sous la direction du représentant permanent de Syrie auprès de l'Onu Bachar Jaafari. L'opposition syrienne du Haut comité des négociations ainsi que les représentants du groupe d'opposition établis à l'issue des rencontres à Moscou et au Caire sont également présents.

Lire aussi:

Les Kurdes ne participent pas aux négociations à cause de la Turquie
A l'approche des négociations de Genève, la trêve tient bon en Syrie
Syrie: la date des négociations de paix est de nouveau reportée
Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
Tags:
opposition modérée, négociations, Haut Conseil des négociations (HCN), Chulma 1, Armée syrienne libre (ASL), ONU, Bachar el-Assad, Genève, Afghanistan, Corée du Nord, Iran, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook