Ecoutez Radio Sputnik
    mer de Chine méridionale

    Une centaine de bateaux chinois pénètrent dans les eaux malaisiennes

    © Flickr/ Naval Surface Warriors
    International
    URL courte
    14110732044

    Une centaine de navires de pêche enregistrés en Chine sont entrés dans les eaux territoriales de la Malaisie en mer de Chine méridionale, a annoncé le premier ministre malaisien Shahidan Kassim.

    Le premier ministre malaysien a également indiqué que Kuala Lumpur avait déjà pris des mesures de rétorsion et envoyé plusieurs navires de guerre pour surveiller la situation en mer de Chine méridionale.

    "Si les navires ne sortent pas de nos eaux dans un proche avenir, nous serons forcés de prendre des mesures adéquates afin de régler légalement l'incident", a déclaré Shahidan Kassim, cité par Associated Press.

    Selon les autorités malaysiennes, l'incident est survenu jeudi dernier près des récifs Luconia au nord de l'île de Bornéo.

    Le porte-parole de la diplomatie chinoise Hong Lei, cité par Reuters, a indiqué pour sa part ne pas "comprendre les détails" fournis par le gouvernement malaisien: "Je tiens à préciser que c'est actuellement la saison de la pêche en mer de Chine méridionale (…). Chaque année à cette période, les bateaux de pêche chinois mènent une activité de pêche normale dans les zones correspondantes".

    Pékin revendique des droits de souveraineté sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale et y mène d'énormes opérations de remblaiement d'îlots, transformant des récifs coralliens en ports, pistes d'atterrissage et infrastructures diverses

    Néanmoins, les pays riverains, à savoir le Vietnam, les Philippines, Brunei, la Malaisie et Taïwan, réclament également des portions de cet espace stratégique.

    Lire aussi:

    La Chine proteste contre les avions-espions américains
    Des bombardiers US en mer de Chine, un défi lancé à Pékin
    Pékin voit rouge après l’apparition d’un navire US près d’un archipel disputé
    Tags:
    navires, Mer de Chine méridionale, Kuala Lumpur, Malaisie, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik