Ecoutez Radio Sputnik
    Des militaire de l'armée nord-coréenne

    Corée du Nord: un Américain arrêté pour espionnage plaide coupable

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    6182

    Lors d'une conférence de presse qui a duré près d'une heure, l'intéressé a reconnu avoir commis "des crimes monstrueux contre la Corée du Nord", a présenté ses excuses et a demandé qu’on fasse preuve d'indulgence à son égard.

    Arrêté en 2015 en Corée du Nord, l'Américain d'origine coréenne Kim Dong Chul (62 ans) a reconnu avoir pratiqué l'espionnage militaire et économique. Il s'est vu offrir la possibilité de prendre la parole lors d'une conférence de presse organisée à Pyongyang par le ministère des Affaires étrangères pour les journalistes étrangers et locaux, ainsi que pour les diplomates en poste en Corée du Nord.

    Kim Dong Chul avait été arrêté dans la zone économique spéciale nord-coréenne de Rason, où il se rendait quotidiennement sous prétexte d'exercer des activités entrepreneuriales et caritatives.

    Lors de la conférence de presse, l'intéressé a reconnu avoir recueilli des renseignements militaires ainsi que des informations sur l'état d'esprit de la population et la situation régnant sur les marchés alimentaires. Kim Dong Chul a également reconnu avoir profité de ses voyages en Chine et en Corée du sud pour recevoir des missions d'espionnage.

    Interrogé sur les conditions de sa détention, l'inculpé a répondu qu'il "n'avait pas de raison de se plaindre".

    Originaire de Corée du sud, Kim Dong Chul avait passé les premières 19 années de sa vie à Séoul avant de s'installer aux Etats-Unis où il avait reçu une instruction supérieure et s'était fait naturaliser Américain.

    Ces dernières années, plusieurs citoyens étrangers, principalement des Américains, ont été interpellés en Corée du Nord pour tentative "d'ébranler les fondements socialistes" du pays. Certains d'entre eux ont été relâchés, d'autres purgent des peines d'emprisonnement.

    Lire aussi:

    Un Américain condamné à 6 ans de travaux forcés en Corée du Nord
    L’Américain libéré en Corée du Nord est retourné aux États-Unis
    Corée du Nord : un Américain condamné à 15 ans de travaux forcés
    Tags:
    plaider-coupable, arrestation, espionnage, Kim Dong Chul, Pyongyang, Séoul, Corée du Nord, Corée du Sud, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik