Ecoutez Radio Sputnik
    Le président français François Hollande

    Hollande: le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti"

    © REUTERS/ Philippe Wojazer
    International
    URL courte
    Attentats à Bruxelles (142)
    26319

    Bien que le réseau terroriste se tenant derrière les derniers attentats de Paris et Bruxelles soit "en voie d'être anéanti", il y a toujours une menace qui pèse, d'autres réseaux de djihadistes restant à démanteler, prévient le président français.

    Le réseau des attentats de Paris, Saint-Denis et Bruxelles est "en voie d’être anéanti", a indiqué vendredi le chef de l’État français François Hollande, en soulignant toutefois qu'il y avait "d'autres réseaux de djihadistes" et que la menace terroriste n'était pas écartée. 

    "Nous savons qu'il y a d'autres réseaux. Même si celui qui a commis les attentats de Paris et de Bruxelles est en voie d'être anéanti, il y a toujours une menace qui pèse", a déclaré M.Hollande, en recevant à l’Élysée l'ancien président israélien Shimon Peres.

    Deux explosions ont retenti à l'aéroport de Bruxelles mardi 22 mars, peu avant 8 heures du matin. Un peu plus tard, le métro de Maelbeek, proche de la Commission européenne, était lui aussi touché par un attentat. Ces attaques terroristes ont fait 33 morts et plus de 300 blessés.

    Ces explosions sont intervenues quatre jours après la capture spectaculaire à Molenbeek, une commune bruxelloise, de Salah Abdeslam, un Français d'origine marocaine, seul survivant du commando auteur des attentats djihadistes du 13 novembre à Paris (130 morts).

    Dossier:
    Attentats à Bruxelles (142)

    Lire aussi:

    Opérations de police de grande envergure en cours à Bruxelles
    Les attentats de Paris et Bruxelles doivent servir de leçon
    Attentats de Bruxelles: Washington dans le rôle du donneur de leçons
    Tags:
    menaces, morts, djihadisme, attentat, Elysée, Commission européenne, Salah Abdeslam, Shimon Peres, François Hollande, Saint-Denis, Bruxelles, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik