Ecoutez Radio Sputnik
    Neuf autres pays dans la mire de Daech

    Neuf autres pays dans la mire de Daech

    © REUTERS / Osman Orsal
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    28446

    Le groupe terroriste Etat islamique planifie des attentats contre les citoyens russes et israéliens dans neuf pays, y compris en Turquie.

    Le portail Internet Haberturk, qui communique ces informations, ne fournit pas la liste concrète des pays en question.

    Selon une source dans le renseignement turc, ces données ont été recueillies le 8 mars dernier lors d'interrogatoires menés auprès des membres de Daech interpellés auparavant dans la ville de Gaziantep, dans le sud-ouest du pays. Selon Haberturk, environ 30 terroristes seraient censés être engagés dans ces opérations. Pour leurs attaques, qui pourraient viser des mariages juifs et des organisations liées à la Russie, les djihadistes prévoient, entre autres, d'utiliser des explosifs. Les autorités turques déclarent avoir pris des mesures de sécurité accrues à l'égard des organisations russes.

    Le 19 mars, une explosion s'est produite sur la grande rue piétonne d'Istiklal, dans la partie européenne d'Istanbul. Au moins cinq personnes y ont trouvé la mort et 36 ont été blessées. L'attaque a été perpétrée par un kamikaze qui a actionné un engin explosif. La police turque a identifié le terroriste, un certain Mehmet Ozturk qui était recherché pour suspicion d'appartenance à l'Etat islamique. Selon les médias, M.Ozturk, qui est né en 1992 à Gaziantep, est parti en Syrie en 2013 pour combattre aux côtés de Daech et a été porté disparu par la suite pendant plus de deux ans.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Le numéro 2 de Daech tué en Syrie
    Daech revendique un nouvel attentat suicide en Irak
    Les F-16 belges frapperont à nouveau Daech en Irak
    Daech prépare de nouveaux attentats en Europe
    Tags:
    attentat, Etat islamique, Turquie, Israël, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik