Ecoutez Radio Sputnik
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan

    Elle risque quatre ans de prison pour avoir insulté Erdogan

    © AP Photo / Basin Bulbul / Presidential Press Service
    International
    URL courte
    28133

    Une habitante de la province de Zonguldak, dans le nord de la Turquie, risque quatre années d'emprisonnement pour avoir insulté le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une dispute sur les réseaux sociaux en 2014.

    L'interlocuteur de la jeune fille qui a insulté le président turc lors d'une dispute sur Internet a porté plainte contre elle au parquet, rapporte DHA.

    Selon l'acte d'accusation, en 2014, la jeune fille, âgée de 22 ans, a publié des commentaires offensants pour Recep Tayyip Erdogan, qui à l'époque occupait le poste de premier ministre.

    La jeune fille est accusée d'avoir insulté son adversaire sur Facebook, ainsi que le premier ministre. Sur la base de cette plainte, le parquet a engagé une procédure et a préparé un acte de mise en accusation.

    Selon l'agence Associated Press, 1.845 citoyens turcs feraient l'objet de procédures pénales pour offense au chef de l'Etat, Recep Tayyip Erdogan.

    En vertu de la législation en vigueur dans le pays, les offenses au président sont punies d'une amende et de peine de prison allant jusqu'à quatre ans de détention.

    L'opposition accuse Erdogan, élu à la tête du pays en 2014, de se servir de la loi pour punir les gens qui sont en désaccord avec la politique qu'il mène.

     

    Lire aussi:

    Erdogan prédit le retour du Haut-Karabakh à son "vrai propriétaire"
    Erdogan: le problème kurde ne peut pas être résolu pacifiquement
    A Washington, les gardes du corps d'Erdogan s'en prennent à la presse
    Quand Erdogan tente de censurer la télévision... allemande
    Tags:
    parquet, réseaux sociaux, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik