Ecoutez Radio Sputnik
    La Maison Blanche

    Les USA s'excusent pour leurs propos désobligeants envers la Russie

    © Flickr/ Diego Cambiaso
    International
    URL courte
    Panama Papers (45)
    1631178
    S'abonner

    Les excuses présentées au président russe Vladimir Poutine par de hauts fonctionnaires américains ne sont pas liées à la publication des Panama Papers.

    Intervenant jeudi 7 avril lors d'un forum de médias régionaux et locaux à Saint-Pétersbourg, le chef de l'Etat russe a exprimé son avis sur le scandale provoqué par la publication des documents piratés dans le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. Vladimir Poutine a également évoqué les excuses qu'il avait reçues de la part de responsables américains.

    "Que des personnages et des organes officiels des Etats-Unis soient derrière cette fuite, WikiLeaks nous l'a montré. Quant au fait qu'ils se permettent de débiter des grossièretés et de le faire parfois en public, certains membres haut placés de l'administration [américaine] nous ont présenté leurs excuses", a déclaré Vladimir Poutine.

    Le président russe n'a pas cité les noms des intéressés, mais tout porte à croire qu'il s'agit de fonctionnaires de la Maison Blanche.

    Le porte-parole présidentiel, Dmitri Peskov, a pour sa part précisé que les déclarations désobligeantes à l'égard de Moscou avaient été faites avant la publication des Panama Papers.

    "Puisque le président n'a pas cité ceux qui avaient tenu ces propos, je ne m'estime pas en droit de les citer, moi non plus", a souligné M. Peskov.

    Les documents publiés le 3 avril par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) mettent en cause 12 fonctionnaires russes et 12 dirigeants mondiaux présumés être les propriétaires de sociétés panaméennes offshore. Une partie de ces publications est consacrée aux "proches" de Vladimir Poutine.

    Dossier:
    Panama Papers (45)

    Lire aussi:

    Panama Papers: Washington nie toute implication
    Qu'est-ce que les Panama Papers ne vous ont pas dit sur la fortune de Poutine?
    Porochenko cité dans l'affaire Panama Papers... mais lui c'est différent
    Tags:
    grossièretés, documents, fuites, Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), Mossack Fonseca, Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, Panama, Saint-Pétersbourg, Moscou, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik