International
URL courte
Panama Papers (45)
10516
S'abonner

Le quotidien Süddeutsche Zeitung, qui a révélé l'existence de sociétés offshore créées par le biais d'un cabinet d'avocats panaméen, n'a pas l'intention de transmettre les documents dont il dispose aux autorités allemandes afin de ne pas mettre en danger la vie de son informateur.

Selon le rédacteur en chef du journal, Wolfgang Krach, la Süddeutsche Zeitung est prête à protéger "pratiquement à tout prix" le lanceur d'alerte qui lui avait remis les Panama Papers, car l'anonymat constituait une condition sine qua non de la publication de ces documents.

"Si nous cessons de protéger nos informateurs, le journalisme d'investigation cessera d'exister. Et alors, la deuxième partie des documents panaméens ne verra jamais le jour", a déclaré Wolfgang Krach.

Le 3 avril, le quotidien munichois a publié une série de documents révélant l'implication de dirigeants mondiaux et de leurs "proches" dans un vaste système d'évasion fiscale pratiquée via des sociétés offshore.

Dossier:
Panama Papers (45)

Lire aussi:

Panama Papers: simple comme un coup de fil
WikiLeaks: les USA derrière le scandale des Panama Papers ciblant Poutine
Panama papers : après les paradis, les enfers fiscaux
Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Tags:
informateur, documents, Mossack Fonseca, Süddeutsche Zeitung, Munich, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook