Ecoutez Radio Sputnik
    Marteau de président

    L'Agence spatiale russe récupère 700 M USD gelés dans l'affaire Ioukos

    © Flickr / Penn State
    International
    URL courte
    Affaire Ioukos (40)
    411267

    L’agence spatiale russe Roskosmos a gagné mardi le procès en France dans l’affaire de la saisie des comptes de la société d'Etat dans le cadre de l'affaire Ioukos.

    "Nous avons gagné le procès… Ils ont reconnu que nos arguments étaient corrects et qu’on ne devait pas bloquer nos comptes. Ce n'est pas la fin, bien sûr… Mais nous avons défendu nos intérêts et nous allons les défendre", a affirmé le porte-parole de Roskosmos Igor Bourenkov.

    Selon lui, Roskosmos présentera plus tard des informations plus détaillées sur le procès.

    Le 11 avril, il s’est avéré qu’il s'agissait de 400 millions de dollars (environ 350 millions d’euros) qui devaient être payés par l'opérateur de satellites Eutelsat à la société russe Kosmitcheskaïa sviaz ("Communications spatiales") et de 300 millions de dollars (environ 263 millions d’euros) versés par Arianespace à Roskosmos.

    La société Arianespace met en orbite des satellites depuis le cosmodrome de Kourou en Guyane française à l'aide de lanceurs russes Soyouz. Depuis 2011, Arianespace a utilisé 13 fusées Soyouz, tandis que le prochain lancement est programmé pour le 22 avril, selon le site officiel du groupe.

    Il y a deux ans, le groupe public russe Roskosmos et Arianespace ont signé un contrat prévoyant la livraison de sept fusées Soyouz-ST pour un montant total de 400 millions de dollars.

    Le groupe Eutelsat coopère avec l'agence Kosmitcheskaïa sviaz depuis 1994. En 2012, Eutelsat a conclu un contrat de bail de deux appareils appartenant au groupe russe pour 300 millions de dollars.

    En juin dernier, des tribunaux belges et français ont saisi les comptes et les actifs russes se trouvant dans les pays respectifs, dont ceux appartenant à l'agence de presse Rossiya Segodnya, dans le sillage de la requête déposée à l'encontre de Moscou par les anciens actionnaires du groupe pétrolier Ioukos. Par la suite, une partie des actifs arrêtés en Belgique a été dégelée.

    Auparavant, la Cour permanente d'arbitrage de La Haye a condamné la Russie à payer 50 milliards de dollars aux anciens actionnaires du groupe mis en faillite pendant le premier mandat présidentiel de Vladimir Poutine.

    Dossier:
    Affaire Ioukos (40)

    Lire aussi:

    La Russie légalise la saisie de biens étrangers
    Mikhaïl Khodorkovski fait l'objet d'un mandat d'arrêt international
    Ioukos: saisies des biens russes, une influence politique derrière
    Ioukos: la Russie effectue les mesures nécessaires pour se défendre
    Des sociétés françaises engagées dans les débats judiciaires liés à Ioukos
    Tags:
    Ioukos Universal Limited, procès, tribunal, saisie, affaire Ioukos, Soyouz-ST, Cour permanente d'arbitrage (CPA) de la Haye, Eutelsat, Arianespace, Holding spatial russe Roscosmos, Mikhaïl Khodorkovski, La Haye, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik