Ecoutez Radio Sputnik
    Palais de l'Elysée

    L'Elysée annonce la mort de deux soldats français au Mali

    © AFP 2019 Fred Dufour
    International
    URL courte
    34812
    S'abonner

    Deux soldats français sont morts "des suites de leurs blessures" dans le nord du Mali après l'explosion mardi d'une mine contre leur véhicule blindé, qui avait déjà causé la mort d'un soldat mardi, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

    "Le président de la République a appris avec une grande tristesse le décès de deux militaires du 511ème régiment du train d'Auxonne des suites de leurs blessures après l'explosion d'une mine contre leur véhicule blindé le 12 avril, qui avait déjà tué un de leurs camarades au Mali, dans le cadre de l'opération Barkhane dont l'objet est la stabilité dans le Sahel et la lutte contre le terrorisme. Il salue avec émotion la mémoire de ces deux soldats français morts pour notre pays", écrit la présidence de la République, rapporte l`AFP.

    Roses are placed in bullet holes of the window of a Japanese restaurant along the Rue de Charonne in central east Paris, on November 15, 2015, two days after deadly attacks across the city
    © AFP 2019 Kenzo Tridouillard
    Comme leur camarade décédé mardi, ils appartenaient au 511e régiment du train d'Auxonne (Côte-d'Or) et participaient à l'opération Barkhane pour la stabilité dans le Sahel et contre le terrorisme. Ils sont morts des suites de leurs blessures, précise l'Elysée.

    François Hollande "salue avec émotion la mémoire de ces deux soldats français morts pour notre pays", poursuit le communiqué.

    Ces décès portent à 17 le nombre de soldats français tués depuis le début de l'intervention militaire au Mali début 2013.

    Les autorités françaises avaient précisé mardi que l'explosion était survenue alors que le véhicule, situé en tête d'un convoi, approchait de sa destination, la ville de Tessalit.

    Quelque 3.500 militaires français sont aujourd'hui engagés dans l'opération Barkhane, qui oeuvre dans toute la région du Sahel. (Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet)

    Lire aussi:

    Mali: un soldat français tué dans la lutte contre les groupes terroristes
    Berlin envoie 650 soldats au Mali pour prêter main forte à la France
    Prise d'otages au Mali: reportage exclusif à 200 mètres de l'hôtel
    Mali: 170 personnes, dont des Français, prises en otage à Bamako
    Tags:
    soldats, morts, Mali, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik