International
URL courte
Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)
17512
S'abonner

Les partisans de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sont majoritaires d'une courte tête en Angleterre, selon les derniers sondages. La crise migratoire explique pour les experts le succès du non à l'Europe chez les Britanniques.

Frexit
© AFP 2020 FREDERICK FLORIN
Les eurosceptiques devancent les partisans du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne de 3%, selon un sondage ICM. Commandée à dix semaines du prochain référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne, l'enquête fait apparaître que 43% de Britanniques prônent le maintien dans l'EU contre 46% en faveur du Brexit et 11% d'indécis.

L'institut de sondage souligne le déclin rapide des europhiles en Grande-Bretagne: la même enquête menée début avril donnait les partisans du Brexit à 43%, derrière les partisans du maintien dans l'Union européenne qui étaient alors à 47%.

D'autres sondages confirment cette tendance. Selon l'institut Ipsos Mori, au cours des dernières semaines, le nombre de partisans britanniques de l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE a diminué de 54% à 49%.

Les experts estiment qu'un retournement aussi rapide de l'opinion publique est lié à la crise migratoire en Europe. Le nombre d'incidents liés aux immigrés clandestins, notamment dans la ville de Calais toute proche des îles britanniques a conduit nombre d'Anglais à remettre en cause les avantages d'une Europe unie.

La décision concernant l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne doit être prise à l'issue d'un référendum qui se tiendra le 23 juin 2016.

Dossier:
Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)

Lire aussi:

UBS: sanctions antirusses et perspective de Brexit affectent le marché
Mick Jagger: no satisfaction sans Brexit!
FMI: la faillite de la Grèce pourrait coïncider avec le Brexit
De plus en plus de Britanniques favorables au Brexit
Un Brexit coûterait très cher au Royaume-Uni
Macron hausse le ton devant la menace d'un Brexit
Tags:
sondage, Union européenne (UE), ICM Research, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook