Ecoutez Radio Sputnik
    Le Donbass

    "Il faut que les gens qui vivent dans le sud-est de l’Ukraine aient des droits"

    © Sputnik . Irina Gerashchenko
    International
    URL courte
    Ligne directe avec Vladimir Poutine (2016) (12)
    2293
    S'abonner

    Lors de la séance de la Ligne directe de ce jeudi, le président russe Vladimir Poutine a précisé la position officielle russe sur la situation dans le sud-est de l’Ukraine. Des modifications législatives nécessaires doivent être apportées pour que la population de ces régions ait des droits politiques et sociaux.

    Selon M.Poutine, un travail important respectant les accords de Minsk doit être effectué pour que le processus de règlement dans le sud-est de l'Ukraine porte ses fruits. En répondant à la question sur le nouveau gouvernement ukrainien, le président russe a rappelé qu'en 2014, le gouvernement ukrainien avait adopté un grand plan qui n'avait été réalisé que très partiellement.

    Le respect des accords de Minsk, ainsi qu'une attention particulière à la situation dans le Donbass sont nécessaires, estime Jean-Luc Schaffhauser, parlementaire européen du groupe "Europe des nations et des libertés", dans son commentaire pour Sputnik, suite à la séance de questions-réponses avec le président russe.

    "Je pense que Minsk-2 est nécessaire, parce qu'il faut prendre en considération à la fois le processus de décentralisation et d'autonomie locale. Il est normal que la population de la Novorossia ait des garanties sur la justice, la police, le statut d'autonomie, sur leurs capacités de pouvoir garder leur identité", déclare l'homme politique.

    L'interlocuteur de Sputnik salue le renforcement de la présence des représentants de l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE), mais à condition que cette présence soit véritablement indépendante.

    "Je suis favorable qu'on ait des observateurs neutres. On se rendra compte que ce n'est pas l'est de l'Ukraine ou le Donbass qui sont va-en-guerre. On se rendra compte que les torts sont non seulement partagés, mais sont plutôt du côté de l'ouest", souligne M.Schaffhauser.

    L'interlocuteur de Sputnik critique la position occidentale envers la situation dans le sud-est de l'Ukraine, ainsi que l'attitude générale des autorités européennes et américaines envers les conditions de la résolution de la crise. Il désapprouve les changements politiques en Ukraine survenus en 2014.

    "Mais qu'est-ce que c'était le Maïdan? Une tentative de la mainmise de l'Occident sur la volonté de couper l'Europe en deux, pour empêcher l'Europe avec la Russie, empêcher un monde multipolaire de se construire", affirme l'homme politique.

    M.Schaffhauser souligne que les Ukrainiens souffrent beaucoup à causes des autorités actuelles du pays, et que l'ouverture annoncée vers l'Occident ne s'était pas concrétisée par un soutien économique.

    Dossier:
    Ligne directe avec Vladimir Poutine (2016) (12)

    Lire aussi:

    Quand la traduction spontanée de Poutine laisse bouche bée
    Bilan de la "ligne directe" avec Vladimir Poutine
    De quoi va parler Vladimir Poutine pendant son face-à-face avec les Russes?
    Comment Vladimir Poutine se prépare pour la ligne directe
    Tags:
    accords de Minsk, Jean-Luc Schaffhauser, Vladimir Poutine, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik