International
URL courte
Crise migratoire (789)
5225
S'abonner

Des militants d'extrême droite ont perturbé à Vienne la représentation d'une pièce de théâtre jouée par des réfugiés, en montant sur scène et en aspergeant le public de faux sang, rapporte l’agence Reuters.

L'incident s'est produit jeudi soir peu après le début de la pièce "Die Schutzbefohlenen" ("Les Suppliants"), une œuvre de l'Autrichienne Elfriede Jelinek, lauréate du prix Nobel de littérature en 2004, jouée par une troupe amateur composée de demandeurs d'asile de Syrie, d'Irak et d'Afghanistan.

Selon la police, une trentaine de manifestants ont envahi la scène pendant quelques minutes agitant des drapeaux et déployant une banderole proclamant: "Hypocrites. Notre résistance à votre décadence!"

Ils ont également jeté des tracts affirmant que "le multiculturalisme tue" et du faux sang sur les 700 spectateurs réunis dans une salle de l'Université de Vienne, a précisé un porte-parole de la police à l'agence autrichienne APA.

Une courte rixe a opposé des spectateurs aux extrémistes se revendiquant, sur leur site Internet, du groupuscule d'extrême droite "les identitaires". Ils ont finalement été chassés de la salle et la représentation a pu reprendre.

Huit plaintes pour blessures ont été déposées, selon la police.

Le ministre autrichien de la Culture, Josef Ostermayer, a jugé vendredi cet épisode "choquant", dernier incident en date d'une série de provocations imputées à ce groupuscule, rapporte l'AFP.

Cette pièce de Jelinek, montée pour la première fois en Allemagne en 2014, est une critique acerbe du traitement jugé inhumain réservé aux demandeurs d'asile en Europe.

L'Autriche a été l'un des principaux pays d'accueil des demandeurs d'asile lors de la vague migratoire de 2015.

L'Europe est confrontée à un véritable exode en provenance des pays du Proche-Orient, d'Afrique et même de la partie balkanique du continent. Il ne s'agit pas de travailleurs immigrés, mais de gens persécutés par la guerre et la famine, dont les problèmes sont aggravés par l'attitude méfiante, voire hostile des Européens à leur égard. Les forces d'extrême droite profitent de ces sentiments négatifs pendant que l'Union européenne se divise sur la question migratoire.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Transit des réfugiés: l’Autriche tape du poing sur la table
L’Autriche appelle l’UE à envoyer des soldats dans les Balkans
Autriche: "feu vert" pour les parlementaires russes malgré les sanctions
Moins de 24h après sa nomination, #CastexDemission déjà top tendance sur Twitter
Tags:
spectacle, théâtre, crise migratoire, migrants, néonazisme, Autriche, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook