Ecoutez Radio Sputnik
    Plateau du Golan. Soldat israélien à la frontière avec la Syrie

    Israël ne rendra "jamais" le Golan à la Syrie

    © AP Photo/ Baz Ratner
    International
    URL courte
    3914124

    Les hauteurs du Golan sont depuis 1967 au cœur d'un litige territorial opposant Israël à la Syrie.

    Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a insisté sur l'appartenance des hauteurs du Golan au territoire de l'Etat hébreu, rapporte le Jerusalem Post.

    Dans le contexte des négociations sur l'avenir de la Syrie qui se déroulent actuellement à Genève les médias israéliens ont supposé que les autorités syriennes pourraient insister sur la restitution des hauteurs du Golan dans le cadre de la pacification du pays.

    "Je veux envoyer un signal clair: le Golan restera toujours entre les mains d'Israël. Israël ne se retirera jamais des hauteurs du Golan", a déclaré le premier ministre israélien lors d'une réunion gouvernementale.

    "Il est temps que la communauté reconnaisse deux faits: la ligne de démarcation ne va pas changer, peu importe ce qui se passera du côté syrien", a martelé M.Netanyahu.

    Les Israéliens se sont emparés du territoire en question lors de la guerre des Six Jours de 1967. En 1981, la région a été placée sous la juridiction israélienne, ce qui signifiait de facto une annexion, qui n'a été jamais reconnue par la communauté internationale.

    D'après M.Netanyahu, les hauteurs du Golan appartiennent historiquement à Israël, des ruines d'une dizaine de synagogues ayant été retrouvées sur ces territoires lors de fouilles archéologiques.

    "Au cours des années durant lesquelles il était sous contrôle syrien, il n'y avait au Golan que des bunkers, qui servaient aux agressions et aux guerres. Depuis 49 ans qu'Israël contrôle le Golan, c'est un endroit de paix et de succès", a-t-il indiqué.

    Lire aussi:

    Golan: Israël pilonne les positions syriennes suite à un tir de roquettes
    Syrie: Israël pourrait intervenir dans le conflit
    Golan: six militaires iraniens tués dans une frappe israélienne
    Tags:
    Benjamin Netanyahou, conflit, crise syrienne, annexion, litiges territoriaux, Guerre des Six Jours (1967), Hauteurs du Golan, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik