Ecoutez Radio Sputnik
    Potence

    Chine: la peine de mort pour les fonctionnaires corrompus

    CC0 / pixabay.com
    International
    URL courte
    24754

    Le président chinois Xi Jinping a lancé, dès son arrivée au pouvoir en 2012, une campagne anti-corruption d'envergure.

    Le Cour populaire suprême et le Parquet populaire suprême chinois  ont décidé que la peine de mort sera appliquée aux fonctionnaires ayant reçu un pot-de-vin supérieur à 460.000 dollars (plus de 400.000 euros), annonce lundi l'agence Chine nouvelle.

    Début d'avril, Amnesty International a annoncé une augmentation brutale du nombre d'exécutions en 2015 dans le monde. La Chine détient le triste record dans ce domaine, suivie par l'Iran et le Pakistan.

    Le président chinois Xi Jinping  a lancé, dès  son arrivée au pouvoir en 2012, une campagne anti-corruption d'envergure.

    "La lutte doit être menée tant contre les mouches (petits concussionnaires, ndlr) que contre les tigres (hauts fonctionnaires corrompus, ndlr)", a déclaré le chef de l'Etat chinois.

    La lutte contre la corruption vise, selon les autorités chinoises, à éradiquer les pots-de-vin parmi les officiels du pays et à redorer l'image du parti au sein de la population. Des enquêtes criminelles ont été intentées à l'encontre de plusieurs fonctionnaires de haut rang et top-managers des compagnies d'Etat.

    Lire aussi:

    Le Pakistan lève le moratoire sur la peine de mort
    Ukraine: une loi légalisant la peine de mort en préparation
    France: peine de mort contre l'EI
    Tags:
    corruption, peine de mort, Amnesty International, Xi Jinping, Pakistan, Iran, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik