International
URL courte
29416
S'abonner

En cause: la fracturation hydraulique utilisée pour extraire des hydrocarbures. Sept millions d’Américains vivent dans des zones à risque.

L'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (USGS) a récemment publié ses prévisions relatives au risque de séismes d'origine artificielle. Ces données ont été présentées lors d'une rencontre de la Société sismologique d'Amérique à Reno (Nevada). 

Selon le rapport, environ sept millions de personnes vivent dans des régions du centre et de l'est des Etats-Unis ayant subi des séismes induits. 

Ainsi, dans le centre de l'Oklahoma et le sud du Kansas, la probabilité de séismes d'une magnitude 4,5 et plus est évaluée à 5-12%. Le Texas, l'Arkansas, le Colorado, le Nouveau Mexique, l'Ohio et l'Alabama sont les autres Etats les plus exposés.  

L’écrasante majorité des séismes induits est causé par la fracturation hydraulique, technique qui consiste à extraire pétrole et gaz par injection d'eau à haute pression dans des puits très profonds, situés sous les nappes phréatiques. 

Les chercheurs ont indiqué qu’un accroissement des secousses sismiques résultant des activités humaines était observé dans le Kansas depuis 2012. En 2014, des séismes de magnitude 4,8 y ont été constatés. L'activité sismique dans cet Etat a baissé de 40 à 50% suite à l'adoption de mesures restrictives concernant la fracturation. 

Les chercheurs préviennent que l'infrastructure (notamment les bâtiments et les routes) de la plupart des territoires étudiés n'est pas conçue pour endurer des secousses d’une magnitude supérieure à 5 sur l'échelle de Richter. 

En outre, ils se déclarent capables de définir avec une grande précision l'origine artificielle ou naturelle des séismes. 


Lire aussi:

L'Arabie Saoudite veut tuer l'industrie du gaz de schiste américain
Le géant américain du schiste obligé d’emprunter pour ne pas couler
USA: le pétrole de schiste provoque des maladies du cœur
«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Tags:
fracturation hydraulique, gaz de schiste, menaces, séisme, USGS (institut de veille géologique américain), États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook