International
URL courte
1416
S'abonner

Après les appels du parlement turc à passer à une constitution religieuse, le premier ministre Ahmet Davutoglu a déclaré que la nouvelle constitution du pays, qui a été préparée par le parti au pouvoir, serait laïque.

"La laïcité sera présente dans la nouvelle constitution comme un principe qui garantit la liberté de religion des citoyens égaux et le détachement de l'Etat de tous groupes religieux", a-t-il indiqué.

Le 26 avril, le président du parlement turc et membre du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir Ismail Kahraman avait déclaré que la nouvelle constitution devait se débarrasser du sécularisme et qu'elle devait être religieuse.

La réaction de l'opposition à la déclaration d'Ismail Kahraman ne s'est pas fait attendre.

Ainsi, le chef de la fraction parlementaire du Parti républicain du peuple (CHP, opposition) Levent Gök avait demandé au président du parlement de démissionner. L'homme politique avait également accusé M.Kahraman d'atteinte au caractère laïc de l'Etat établi par le fondateur de la République turque Mustafa Kemal Atatürk.

Toutefois, M.Kahraman, qui est responsable de la création du projet de nouvelle constitution, a ensuite noté qu'il n'avait exprimé que son point de vue.

Par ailleurs, l'AKP ne dispose que de 317 des 550 sièges, tandis que pour soumettre le projet à un référendum national le parti a besoin du soutien de 330 députés. Cela signifie qu'il devra attirer des membres des fractions d'opposition, ce qui peut être difficile.

La réforme constitutionnelle est un projet du président turc Recep Tayyip Erdoğan qui a pour but de faire passer la Turquie d'un régime parlementaire à un régime de type présidentiel afin de concentrer tous les pouvoirs entre ses mains.

Lire aussi:

Stern: la politique d’Erdogan illustre toute sa lâcheté
Français, prenez garde: Erdogan peut légalement vous poursuivre pour insulte
L'opposition turque dénonce le blocage de Sputnik-Turquie
"L'Europe ne peut remettre les clefs de sa sécurité à la Turquie"
Tags:
islam, Constitution, Parti républicain du peuple turc (CHP), Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Ismail Kahraman (İsmail Kahraman), Ahmet Davutoglu, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook