International
URL courte
Situation en Afghanistan (730)
84711
S'abonner

La Russie insiste sur un format des réunions plus représentatif tenant comptes des intérêts de toutes les parties concernées.

La Russie ne souhaite pas participer aux réunions consacrées au règlement en Afghanistan selon une formule quadripartite (Etats-Unis, Chine, Pakistan et Afghanistan), a déclaré le représentant spécial du président russe pour l'Afghanistan Zamir Kaboulov.

"Nous considérons le format quadripartite peu efficace et n'allons pas nous y joindre", a souligné aux médias Zamir Kaboulov.

Cependant, selon lui, si un nouveau format de réunion est établi, la Russie n'exclue pas qu'elle puisse souhaiter y participer.

"Nous sommes prêts à créer un format qui soit opérationnel et qui tiendra compte des intérêts de tous les Etats directement concernés, y compris l'Afghanistan", a martelé le représentant spécial.

Zamir Kaboulov a ajouté qu'auparavant la partie russe avait lancé une initiative pour une réunion au format 6+1 qui prévoyait la participation de tous les pays voisins de l'Afghanistan, ainsi que des Etats-Unis. Cette initiative a été appuyée par les USA et la Chine, plusieurs rencontres ont même eu lieu, mais ce format n'a pas été réalisé en pratique.

"Par la suite, la formule quadripartite a été créée, qui n'a pas été harmonisée avec nous", a indiqué le représentant spécial du président russe.

Zamir Kaboulov a également souligné que le nouveau format devait être créé avec la participation de la Russie.

Plus tôt dans la journée, un porte-parole du département d'Etat américain avait préconisé une participation plus active de la Russie et de plusieurs autres pays au règlement politique en Afghanistan.


Dossier:
Situation en Afghanistan (730)

Lire aussi:

Congrès US: la guerre contre la drogue en Afghanistan a fait fiasco
Afghanistan: des combattants de Daech déposent leurs armes
Rapport annuel de l’ONU: toujours plus de victimes civiles en Afghanistan
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
Situation en Afghanistan, Zamir Kaboulov, Vladimir Poutine, Pakistan, Afghanistan, Chine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook