International
URL courte
1111
S'abonner

Chaque jour, les réseaux informatiques allemands sont attaqués plus de 6.500 fois. Bien que des dommages graves soient rares, la ministre de la Défense Ursula von der Leyen veut mieux équiper la Bundeswehr (armée nationale) contre les menaces numériques.

Les experts estiment que les cyber-guerriers cibleront non seulement les menaces à la sécurité nationale, mais contribueront également à la protection informatique des premières personnes de l'Etat. Auparavant, il s'était avéré que, depuis plusieurs décennies, l'Agence nationale de la sécurité des Etats-Unis (NSA) avait espionné trois chanceliers ainsi que d'autres hauts fonctionnaires allemands.

"Ce sera la plus petite des six armes de la Bundeswehr. Outre l'armée de terre, la marine et les forces aérienne, il existe déjà le Service logistique et organisationnel et le Service médical central. L'effectif total de la plus petite arme de l'armée allemande sera d'environ 16.000 personnes", a indiqué Mme von der Leyen.

De plus, les nouvelles troupes n'auront pas leur propre uniforme et armes, toutefois, la cyber-armée aura son propre chef ainsi que le même statut que les autres types de troupes.

En Russie, de telles unités ont été créées il y a un an. Les plus grandes armées du monde, américaine et chinoise, ont des unités similaires depuis plusieurs années qui prennent une part active lors des activités de renseignement de routine ainsi que lors d'opérations spéciales.

Pour l'instant, le département américain de la Défense dispose de 41 unités cybernétiques dont la moitié est entièrement opérationnelle tandis que l'autre moitié effectue un entraînement. Ces unités sont en service aux Etats-Unis depuis 2012 et emploient environ 6.000 personnes.

La guerre cybernétique est l'une des nouvelles menaces les plus importantes en matière de défense parce que les systèmes informatiques et de communication militaires sont une cible pour les militants politiques, les organisations terroristes et les groupes criminels.

Lire aussi:

Le Pentagone va dépenser 35 milliards USD en cybersécurité
Croyant attaquer Google, les hackers de Daech manquent leur cible
6.000 soldats US spécialisés dans la guerre informatique lutteront contre Daech
Le Pentagone a déclenché une cyberguerre contre Daech
Tags:
cybersécurité, Bundeswehr (armée allemande), Ursula von der Leyen, Russie, Chine, États-Unis, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook