International
URL courte
5410
S'abonner

L'Institut polonais de la mémoire nationale a critiqué une collection de jouets qui comprend un officier du NKVD (service secret stalinien).

La collection de jouets prénommée "La bataille de Berlin" est conçue par un créateur polonais et contient un jouet-officier du NKVD avec un fusil, ce qui est "absolument inapproprié", a jugé le directeur du département de l'éducation publique auprès de l'Institut de la mémoire nationale — Commission de poursuite des crimes contre la nation polonaise Andrzej Zawistowski.

"Je trouve cela absolument inapproprié de diffuser parmi les enfants des figurines miniatures représentants des formations criminelles", a écrit M. Zawistowski dans une lettre au directeur de l'entreprise COBI qui s'occupe de la production des jouets et met sur le marché la collection en question.

"Le NKVD était une police politique qui est responsable de crimes tant contre le peuple soviétique que contre les peuples conquis par l'Union soviétique", a insisté M. Zawistowski.

Selon lui, le NKVD est partiellement responsable des meurtres de centaines de milliers de Polonais dans les années 1930 lors de l'opération polonaise du NKVD, ainsi que du massacre de Katyn, de la déportation de Polonais en Sibérie et de la rafle d'août, le principal crime contre le peuple polonais après la Seconde Guerre mondiale.

M. Zawistowski a appelé ainsi le fabricant de jouets à réfléchir à deux fois lors de projets historiques. De plus, il lui a envoyé une copie du livre publié par l'Institut de la mémoire et intitulé "Sur les traces des crimes: un guide sur les lieux de répressions communistes des années 1944-1956".

Lire aussi:

La rhétorique antirusse de la Pologne commence à préoccuper l’Occident
Toujours plus loin: l’Ukraine bannit les films russes réalisés depuis 2014
La russophobie ne permettra pas à la Pologne de fédérer l’Europe centrale
En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Tags:
critiques, jouet, URSS, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook