International
URL courte
8218
S'abonner

Le président des Etats-Unis Barack Obama a reconnu jeudi à la Maison blanche devant des étudiants en journalisme américains que la démocratie de son pays ne fonctionnait pas aussi bien qu'elle le devait.

Un étudiant a rappelé au chef de l'Etat un nouveau sondage de l'agence Reuters dont les résultats indiquent que "près de la moitié des Américains croient qu'il y a des manipulations pendant les élections". Il a demandé au président des Etats-Unis "si l'administration se fixait pour objectif de contribuer au rétablissement de la confiance dans la démocratie".  

"Il ne fait aucun doute que notre démocratie ne fonctionne pas aussi bien qu'elle le doit", a répondu le président américain. 

M. Obama a affirmé s’être attelé à ce problème "depuis le premier jour de son activité politique". Il s'est ensuite lancé dans les explications sur les subtilités du système électoral américain sans cependant suggérer comment l'améliorer. 

M.Obama a également évoqué le problème de l'argent dans la politique. 

"Je suis sûr que nous trouverons le moyen de rendre plus démocratique le système de financement des campagnes électorales", a-t-il noté. 

Il a appelé les jeunes journalistes à jouer un rôle pour diminuer le taux de cynisme au sein de la société. 

"Il est très difficile de publier un article positif. Les gens font plutôt attention à ce qui ne marche pas. Il est difficile d'écrire sur les choses qui fonctionnent réellement bien", a souligné le président américain. 

Le mandat de M.Obama touche à sa fin. Ces derniers temps, le président américain multiplie des promesses, déclarations et enseignements et mobilise toute son éloquence pour se donner une image positive, présenter sous un jour favorable les résultats de son administration et souligner son rôle dans l'histoire mondiale.  


Lire aussi:

Barack Obama en Europe pour défendre le TAFTA
Barack Obama, le Brexit, et l’influence des Etats-Unis sur l’Union européenne
Plus de 60% des Allemands regrettent le départ imminent d'Obama
Obama aux alliés arabes: nous ferons de notre mieux pour assurer votre sécurité
Tags:
États-Unis, Barack Obama, démocratie, défauts
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook