Ecoutez Radio Sputnik
    Situation à Bagdad.

    Irak: le gouvernement reprend le contrôle de la situation à Bagdad

    © AP Photo / Karim Kadim
    International
    URL courte
    690

    Auparavant, le président irakien Fouad Massoum avait publié une déclaration appelant les manifestants à quitter le bâtiment du parlement qu'ils avaient pris d'assaut.

    Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a déclaré que la situation était sous le contrôle du gouvernement, alors que Bagdad était hier en proie à de violentes manifestations, annonce la BBC.

    "Nous assurons que la situation à Bagdad est sous le contrôle des forces de sécurité. J'appelle les protestataires à retourner dans les zones destinées aux manifestations, à se conduire paisiblement et à ne pas porter préjudice à la propriété publique et privée, ainsi qu'aux établissements qui appartiennent à tous les citoyens de l'Irak", a indiqué le chef du gouvernement irakien, cité par les médias locaux.

    Auparavant, le président irakien Fouad Massoum avait publié une déclaration appelant les manifestants à quitter le bâtiment du parlement qu'ils avaient pris d'assaut.

    Selon les médias, la plupart des manifestants ont quitté le bâtiment à l'appel de membres de la milice du leader chiïte Moqtada al-Sadr et entamé un sit-in sur la place Ihtifalate autour du parlement.

    Samedi, les partisans du leader chiite Moqtada al-Sadr ont pris d'assaut le bâtiment du parlement irakien. Les députés n'avaient auparavant pas réussi à se mettre d'accord sur la nouvelle composition du gouvernement, en particulier sur la nomination de cinq ministres, en raison de l'absence de quorum.

    Lire aussi:

    Irak: 14 morts dans une attaque visant des pèlerins chiites
    Un ordinateur avec des données sensibles de Daech découvert en Irak
    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Tags:
    manifestation, Moqtada al-Sadr, Fouad Massoum, Haïder al-Abadi, Bagdad, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik