Ecoutez Radio Sputnik
    le Conseil de sécurité

    La Russie favorable à la reforme du Conseil de sécurité de l'Onu

    © AP Photo / Frank Franklin II
    International
    URL courte
    8454
    S'abonner

    Moscou n’exclut pas la possibilité d’un élargissement du Conseil de sécurité de l’Onu.

    "Nous plaidons en faveur d'une plus large représentation des pays émergents d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine, quelle que soit l'issue de la réforme", a déclaré le représentant adjoint russe à l'Onu Vladimir Safronkov lors d'une séance consacrée à la réforme du Conseil.

    Quant aux membres non permanents des Nations unis élus à présent pour une durée de deux ans, le représentant russe a proposé d'examiner en détail l'initiative visant à créer des mandats pour une période plus longue.

    La question de la nécessité de réorganiser le Conseil de sécurité de l'Onu a été soulevée par le passé par plusieurs pays membres de l'organisation, dont l'Allemagne. L'année passée, Angela Merkel s'est prononcée en faveur d'une réforme "susceptible de refléter davantage la réalité du pouvoir dans le monde que ne le fait actuellement la situation en vigueur au Conseil".

    Conseil de sécurité de l'Onu, Ban Ki-moon
    © AFP 2019 Fabrice Coffrini
    Pour l'instant le Conseil de sécurité compte 15 membres, dont cinq sont permanents, à savoir la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la France, la Chine et la Russie. Les 10 autres membres, temporaires, sont élus pour deux ans par l'Assemblée générale.

    Les membres permanents sont les seuls à disposer d'un droit de veto. Selon Reuters, leurs divisions sur d'importants conflits ont fait en sorte que le Conseil de sécurité n'ait pu prendre aucune décision d'envergure sur les grandes crises internationales.

    Lire aussi:

    L'Onu appelle Moscou et Washington à sauver le cessez-le-feu en Syrie
    Palmyre: une délégation de l'Onu abasourdie par les dégâts
    La résolution sino-russe contre les attaques chimiques en Syrie présentée à l'Onu
    Tags:
    membres, élargissement, réformes, Conseil de sécurité de l'Onu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik