International
URL courte
Crise migratoire (789)
191
S'abonner

La Commission européenne a autorisé mercredi la prolongation exceptionnelle pour six mois des contrôles aux frontières intérieures de cinq pays de l'espace Schengen, une mesure qui devra être ensuite soumise aux 28 Etats membres de l'UE.

Ces mesures dérogatoires à l'accord de libre-circulation de Schengen avaient été introduites l'an dernier face à la pression migratoire. Les pays concernés par la prolongation sont l'Allemagne, l'Autriche et trois pays scandinaves (Danemark, Suède, Norvège), a précisé Dimitris Avramopoulos, le commissaire européen à la Migration, lors d'une conférence de presse.

La durée maximale de ces dérogations à la libre circulation arrivait bientôt à son terme (le 13 mai pour l'Allemagne, le 16 pour l'Autriche), nécessitant l'activation de cette procédure inédite.

"Malgré les progrès significatifs faits par la Grèce (pour contenir les flux migratoires en direction du nord de l'Europe, ndlr), toutes les graves déficiences identifiées n'ont pas pu être réglées de manière adéquate et complète dans un délai de trois mois", a justifié la Commission dans un communiqué.

"D'ici la fin de l'année, l'espace Schengen aura retrouvé un fonctionnement complètement normal", a promis M. Avramopoulos.

"Il est vrai que les flux se sont taris, en particulier depuis la Grèce, mais nous savons également que les flux ne sont pas endigués depuis l'Italie", a ajouté le commissaire.

Quelques minutes avant les annonces de la Commission, la Suède avait fait savoir qu'elle prolongeait d'un mois les contrôles systématiques à ses frontières, du 9 mai au 7 juin.

"Le gouvernement (suédois) estime que les circonstances ayant fondé les précédentes décisions demeurent", écrit-il dans un communiqué.

Le Danemark, qui partage une frontière terrestre avec l'Allemagne et par où transitent la majorité des migrants souhaitant se rendre en Suède, avait déjà annoncé cette semaine une telle prolongation jusqu'au 2 juin.

La Suède et le Danemark ont accueilli respectivement 163.000 et 21.000 demandes d'asile en 2015, rapporte l'AFP.

La Norvège a elle réinstauré des contrôles aléatoires, sauf pour les ferries qui font l'objet de contrôles systématiques.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Tags:
accords de Schengen, Espace Schengen, migrants, frontière, Dimitris Avramopoulos, Danemark, Suède, Norvège, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook