International
URL courte
32305
S'abonner

Un militaire américain a intenté une action contre le président américain Barack Obama sur la légalité de la campagne militaire menée par le chef d'Etat contre le groupe terroriste Etat islamique.

"Je demande au tribunal d'informer le président que, conformément à la Loi sur les pouvoirs de guerre (War Powers Resolution, ndlr), afin de déclencher une guerre contre l'EI en Irak et en Syrie, le président du pays doit obtenir l'approbation du Congrès", peut-on lire dans la déclaration du capitaine de l'armée américaine Michael Smith âgé de 28 ans, rapporte le New York Times.

La Maison Blanche estime que le document sur la lutte contre les groupes terroristes impliqués dans les attentats du 11 septembre 2001, approuvé il y a 15 ans par le Congrès, est suffisant pour mener des opérations en Irak et en Syrie.

Actuellement, le militaire se trouve au Koweït. Il a toutefois indiqué qu'en dépit de la plainte déposée contre le président, il soutenait pleinement l'idée de lutter contre les terroristes de Daech en Syrie et en Irak.

Fin avril, le président Obama a confirmé le déploiement en Syrie de jusqu'à 250 militaires américains supplémentaires des forces spéciales qui participeront à l'entraînement et à l'assistance des forces locales qui luttent contre l'Etat islamique.

Créé en 2006 en Irak, l'Etat islamique a proclamé, en juillet 2014, un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe compterait près de 30.000 combattants selon la CIA. Selon d'autres données, leur nombre varie entre 50.000 et 200.000.

Connu pour sa cruauté extrême, Daech est considéré comme organisation terroriste par de nombreux Etats et est accusé d'être responsable de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de génocide.

Depuis août 2014, une coalition internationale conduite par les Etats-Unis intervient militairement contre les terroristes.

Lire aussi:

Les Etats-Unis envoient des forces supplémentaires en Irak
Obama confirme l’envoi supplémentaire de 250 militaires US en Syrie
250 membres des forces spéciales US en renfort en Syrie?
Attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Tags:
plainte, guerre, coalition anti-Daech, Congrès des États-Unis, Etat islamique, Barack Obama, Koweït, Syrie, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook