International
URL courte
71e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie (31)
48440
S'abonner

Applaudissements! L'Ukraine établit et bat ses propres records de réécriture de l’histoire. Maintenant, la Bannière de la Victoire, l'un des symboles les plus marquants de la victoire de l'URSS sur le nazisme, est condamnée à l’oubli.

La Bannière de la Victoire est une bannière hissée sur le bâtiment du Reichstag à Berlin le 30 avril 1945 lors de la prise de Berlin à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Trois soldats soviétiques qui l'ont placée: Olexiï Berest, Mikhaïl Egorov et Meliton Kantaria, respectivement de l'Ukraine, de Russie et de Géorgie. Désormais, Kiev fait tout pour réécrire l'histoire dans une tentative de lutter contre son identité.

A la veille du Jour de la Victoire, célébration de la victoire sur l'Allemagne nazie fêtée en Russie le 9 mai, l'Institut ukrainien de la mémoire nationale a appelé à la population ukrainienne de ne pas utiliser publiquement le Bannière de la Victoire car elle comprend les symboles communistes: la faucille, le marteau et l'étoile à cinq branches.

"La distribution et l'utilisation publique (…) de n'importe quelles images, copies, y compris copies officielles de la +Bannière de la victoire+ constituent de la propagande du régime communiste totalitaire", rapporte le communiqué de l'Institut.

En mai 2015, une loi condamnant les régimes totalitaires communiste et national-socialiste est entrée en vigueur en Ukraine. Elle interdit l'utilisation publique de symboles nazis et soviétiques, dont le drapeau et le blason soviétiques ainsi que l'hymne de l'URSS et ses républiques.

Ce n'est pas la première fois que Kiev s'efforce d'effacer les liens avec la Russie et leur histoire commune. Dans le cadre de la politique dite de décommunisation, l'Ukraine a également détruit de nombreux monuments à Lénine. Elle a en outre interdit la diffusion en Ukraine de films et séries de production russe. De plus, le Comité d'Etat de la télévision et radiodiffusion ukrainien a publié une liste de livres imprimés en Russie et interdits d'importation en Ukraine. Des mesures soi-disant prises pour éviter de "désinformer" les citoyens ukrainiens.

Dossier:
71e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie (31)

Lire aussi:

"L'Ukraine de Porochenko réécrit son histoire"
Changer de nom de famille, nouvelle obsession ukrainienne
La décommunisation en Ukraine tourne au délire
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Tags:
symboles, interdiction, communisme, Seconde Guerre mondiale, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook