Ecoutez Radio Sputnik
    Levée des visas pour le Kosovo: quand l’UE joue les Père Noël

    Levée des visas pour le Kosovo: quand l’UE joue les Père Noël

    © AFP 2019 ATTILA KISBENEDEK
    International
    URL courte
    Indépendance du Kosovo (198)
    7132
    S'abonner

    Ces derniers temps, environ 200.000 Albanais sont partis du Kosovo pour l’UE. La Commission européenne a récemment proposé au Conseil de l'Europe et au Parlement européen d’abolir les visas pour les citoyens du Kosovo pour de courts trajets dans les pays de l'espace Schengen. Une telle décision ne risque-t-elle pas de se retourner contre l’Europe?

    L'UE distribue des cadeaux au Kosovo comme le Père Noël. L'abolition des visas sera un nouveau don de l'Europe aux Albanais kosovars. Après la signature accélérée de l'accord de stabilisation et d'association en contournant les procédures nécessaires, ainsi que l'admission à l'UEFA sans manquer d'infliger quelques entorses aux normes actuelles, une chose semble claire: rien n'est impossible pour le soi-disant Etat du Kosovo.

    Dans le même temps, Bruxelles évoque constamment de normalisation des relations avec Belgrade comme une condition nécessaire à l'intégration européenne du Kosovo. Cependant, le "gouvernement" de Pristina ne déploie aucun effort à cet égard.

    Interrogé par Sputnik, l'analyste politique Pavle Dimitrijevic ne comprend pas ce qui a changé entre fin décembre, date à laquelle le Kosovo s'était vu refuser l'abolition des visas, jusqu'à aujourd'hui, quand la levée de cette procédure est devenue effective. M.Dimitrijevic est loin d'être convaincu que pendant un délai si bref, le Kosovo ait réussi à remplir les conditions nécessaires.

    "Si l'UE tente de maintenir ainsi le cap sur la normalisation des relations entre Belgrade et Pristina, il serait logique si Bruxelles fasse un cadeau à Belgrade également, cela motivera certainement les deux parties", a-t-il souligné.

    Si la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini s'est précipitée à Pristina pour féliciter le Kosovo suite à ces bonnes nouvelles, certains au sein de l'UE ne voient pas d'un bon œil ces décisions de la Commission européenne.

    Hashim Thaci
    © REUTERS / Armend Nimani
    Il s'agit en premier lieu du Royaume-Uni. Le ministre britannique de la Justice a déclaré que si l'UE envisageait de s'élargir, les Britanniques devrait la quitter, puisque la famille européenne "n'a besoin ni des Turcs ni des Monténégrins ni des Albanais, parce qu'ils ne font que créer des problèmes".

    Rappelons que rien que l'année dernière, environ 200.000 Albanais du Kosovo ont débarqué dans l'UE. Question: que se passera-t-il après le prochain allègement des visas?

    Dossier:
    Indépendance du Kosovo (198)

    Lire aussi:

    Srebrenica: la vérité oubliée qui ne plaît pas
    La folle journée, ou comment le parlement kosovare a élu le président
    Anniversaire du Kosovo: confettis et lacrymo
    Huit ans d'indépendance du Kosovo, est-ce-que ça valait vraiment le coup?
    Tags:
    visas, Union européenne (UE), Conseil de l'Europe, Parlement européen, Commission européenne, Europe, Serbie, Kosovo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik