Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants à la frontière gréco-macédonienne. Photo d'illustration

    Armer les réfugiés et les renvoyer chez eux, une initiative qui vient de Pologne

    © REUTERS / Alexandros Avramidis
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    22273
    S'abonner

    Pour que les migrants puissent lutter pour la liberté de leur patrie, il faut les armer, puis les renvoyer chez eux, considère Wladyslaw Kosiniak-Kamysz, leader du Parti paysan polonais.

    "Du point de vue humain, nous devons accueillir les femmes et les enfants si besoin, d'ailleurs sa Sainteté (le Pape François, ndlr) l'appelle également. Quant aux hommes, ils doivent être armés et renvoyés pour lutter pour la liberté de leur pays", a déclaré l'homme politique qui a occupé de 2011 à 2015 le poste de ministre du Travail du pays sur les ondes de la chaîne TVP Info.

    Et d'ajouter que la répartition automatique des réfugiés était absolument "inadmissible". "La Pologne ne l'admettra jamais", a-t-il pointé.

    La presse polonaise avait plus tôt fait savoir, se référant à une source au sein de l'Intérieur, que 150.000 migrants proche-orientaux et africains pouvaient être attribués à la Pologne dans le cadre du plan de répartition des réfugiés.

    Selon Frontex, l'agence chargée de gérer la coopération opérationnelle aux frontières de l'UE, 1,8 million de migrants sont arrivés dans l'Union européenne en 2015. La plupart d'entre eux arrivent en Turquie, puis en Grèce, pour continuer leur voyage au nord en cherchant un eldorado européen. L'agence reconnaît que le chiffre présenté est considérablement sous-estimé, car il est impossible d'enregistrer tous les cas de franchissements de frontière. L'Onu a déjà qualifié la crise migratoire que le Vieux continent traverse depuis 2015 de plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Le plan de répartition des réfugiés au bord de l'échec
    Migrants/UE: pas d'accord unanime sur la répartition des 120.000 réfugiés
    UE: les Vingt-Huit s'accordent sur la répartition de 40.000 migrants
    L'afflux de migrants va-t-il générer de la croissance en Europe?
    Les migrants continuent de traverser en masse la Méditerranée
    Tags:
    crise migratoire, réfugiés, Pape François, Wladyslaw Kosiniak-Kamysz, Afrique, Proche-Orient, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik