Ecoutez Radio Sputnik
    Alep

    Les Etats-Unis empêchent-ils l'armée syrienne de libérer Alep?

    © Photo. Marti McFly
    International
    URL courte
    Trêve en Syrie (2016) (220)
    153160381794

    Le gouvernement américain aurait pu agir de manière à empêcher l'armée syrienne de reprendre le contrôle de la ville d'Alep actuellement aux griffes du groupe terroriste Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, a estimé le sénateur de l'Etat américain de Virginie Richard Black dans un entretien à Sputnik.

    Washington n'a jamais été déterminé à contrer les terroristes en Syrie de manière sérieuse, ayant du mal à faire la distinction entre les terroristes et les prétendus modérés.

    "Ce qui m'est évident, c'est que les Etats-Unis s'emploient délibérément à freiner la progression des troupes gouvernementales syriennes qui sont sur le point d'écraser le Front al-Nosra et de libérer Alep une fois pour toutes", a affirmé le sénateur qui vient de revenir de Damas où il a rencontré Bachar el-Assad.

    Plus tôt dans la semaine, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait également exprimé son point de vue à ce sujet. Les forces dites de l'opposition "modérée" en Syrie pourraient rester volontairement sur des positions proches de celles du Front al-Nosra afin de les couvrir contre les attaques ou d'essayer de saper le cessez-le-feu en Syrie.

    "J'ai l'impression, et certaines informations encore non vérifiées le confirment, que ces groupes (de l'opposition "modérée", ndlr) restent volontairement sur les positions du Front al-Nosra, pour qu'on ne touche pas le Front lui-même", avait signalé M. Lavrov.

    Mais selon lui, ce ne sont pas les Américains qui y sont pour quelque chose mais leurs alliés dans la région, par exemple la Turquie, dont les relations douteuses avec Daech et le Front al-Nosra sont déjà tristement célèbres.

    Le sénateur américain est pourtant persuadé que Washington y joue un rôle plus important qu'on ne le croit.

    "Je pense que le secrétaire d'Etat John Kerry, le département d'Etat et la CIA se rangent du côté d'Al-Qaïda", affirme M. Black.

    Concernant les négociations à Genève, elles ne visent pas à assurer la paix dans la région mais ont plutôt pour but de préserver les organisations terroristes hostiles au président Assad pour qu'à un certain moment elles puissent se reconstituer et reprendre le contrôle de la Syrie, met en garde M. Black.

    Dossier:
    Trêve en Syrie (2016) (220)

    Lire aussi:

    L'armée syrienne défend Alep contre le Front al-Nosra
    L'armée syrienne repousse une importante attaque de terroristes près d'Alep
    Les insurgés et al-Nosra prennent un village stratégique près d'Alep
    Le Front al-Nosra pourrait être derrière l'attaque d'un camp de réfugiés à Idlib
    Le consulat de Russie à Alep attaqué par le Front al-Nosra
    Tags:
    terrorisme, crise syrienne, lutte antiterroriste, libération, Front al-Nosra, Al-Qaïda, Etat islamique, John Kerry, Sergueï Lavrov, Alep, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
    • Faut avouer que Sputnik News a le chic des question rhétoriques...
    • Dolinduz
      Il existe des sénateurs US lucides ? Ça rassurerait presque.
    • fastoche fastoche
      Les Amerloques discutent avec les Russes d'un coté et réarment leurs poulains en Syrie d'un autre ! Les Russes ne sont pas dupes et insistent pour les Usa et son harem suivent et adhérent aux pourparlers actuelles dont les conditions sont fixées par les Russes eux mêmes !
      Le Conflit en Syrie a permis à la Russie de casser l'isolement dont elle est victime et bien plus, elle a cassé le monde unipolaire des Usa et son Harem et s'est imposé actuellement comme un interlocuteur, une voie a suivre et voix à écouter pour faire régner la paix et réinstalle un nouvel espoir pour les générations à venir .......
    • fastoche fastocheen réponse àDolinduz(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Dolinduz, Le meme lucidité qu'ont certains députés, ou ex-généraux Francais..........ils sauvent tous leurs marmites !
      La lucidité c'est tout au long, du début à la fin..............pas à la boum du fin d'école !
    • USA Boy
      Il a un peu raison, mais il faut aussi comprendre, c'est un républicain, et donc un opposant à Obama le démocrate.
    • ELUen réponse àUSA Boy(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      USA Boy,
      Les Républicains se confondraient avec les Chiites et les Démocrates avec les sunnites? Par analogie relative...
    • ELU
      En Turquie, un Sénateur pareillement lucide passerait le restant de sa vie en prison... chez al Saoud la lapidation ou la décapitation selon son choix...
    • magellan
      SI les USA favorisent les térroristes, l'ONU doit les placer sur la liste noire des états qui soutiennet les térroriste !...
      AH, pardon, ce n'est pas possible! vous dites que le dolars est aveugle en matière de térorisme et de droits de l'homme!

      J'en conclu que la liberté n'existe que si elle ne s'oppose pas à l'ordre immoral de l'argent et du Dolars?
    • USA Boyen réponse àELU(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      humain, non, pas exactement, la rivalité n'est pas aussi présente qu'entre chiites et sunnites.
      dans ce cas, je trouve que c'est tout simplement politique ayant au centre le pouvoir et la finance tandis que chez les chiites - sunnites, c'est à la fois idéologique, historique, religieux et politique.
    • Dolinduzen réponse àfastoche fastoche(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      fastoche fastoche,
      Pas complètement d'accord (mais j'aime bien l'image de la boum !) : certains prennent des risques en s'exprimant dans leurs contextes.
      Il ne faut pas leur retirer ça. Il y a des gens de bonne volonté de tous les côtés, même minoritaires.
    • ELUen réponse àUSA Boy(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      USA Boy,
      Toujours par analogie relative... Monsieur le Sénateur aurait une petite tendance Alaouite...
    • USA Boyen réponse àELU(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      humain, Je sais pas. Si vous le dites.
    • jam59600
      Un ancien directeur de la CIA a révélé, face à une caméra de télévision, ceci :

      "Il ne faut pas que l'opinion publique s'attende à voir de la moralité dans la politique étrangère des États-Unis."

      Il serait temps pour les citoyens d'ouvrir les yeux et de comprendre que le groupe terroriste "Al-Nosra", "Ahrar-al-Sham", "Jaysh al-Islam", "daech" etc.... tout comme le frère aîné "Al-Qaida", ne sont en réalité qu'une vitrine derrière laquelle se cachent les MERCENAIRES de la CIA et Cie devraient revoir !!! Voila le fond du problème et ils existent des centaines de vidéos, malheureusement sur les réseaux sociaux, qui le corroborent !!! J'emploie le terme "malheureusement" car normalement, la vocation première d'un Média, digne de ce nom, est de faire parvenir toutes vérités à l'opinion publique et en matière de terrorisme, messieurs les "braves journalistes", le compte n'y est pas du tout.

      scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/13123101_1017344348355667_3558256639347847443_o.jpg

      scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/13119996_1017631801660255_457067199578854594_o.jpg

      youtu.be/7sSMPQrbTGo
    • Skevin
      Évidemment! Les USA ont, dans une certaine mesure, manqué leur coup en Syrie. Bachar el Assad a résisté au delà de l'imaginable, probablement parce que les syriens sont dans leur immense majorité derrière lui (c'est ce que disent les services de renseignement américains). Et Poutine est entré en lice. Mais les USA ne vont pas lâcher comme ça. Kerry, maintenant ne propose pas moins qu'une trêve avec la Russie, la monnaie d'échange étant une partition de la Syrie en zones d'influence (sans consultation des citoyens syriens bien sur). Pour réussir, ils espèrent que leurs terroristes favoris réussiront gagner du temps pour que Poutine cède. Mais si on considère les capacités intellectuelles respectives en jeu, à leur place je ne ferai pas trop d'illusions.
    • avatar
      Sans dents
      C'est évident que l'Otan, l'Arabie Saoudite, le Qatar, Netanyaou, Erdogan, les émirats Arabes Unis, le Koweit, qui financent et arment DAESH, et Al Nosra, donc les tueurs de Paris et Bruxelles, et donc feront tout que l'armée Russe n'aide pas Bachar et la Syrie à REprendre ALEP, et le reste de la Syrie.
    • mic.dior
      Cet article est très explicite, il prouve que les US sont du côté des forces du MAL dans notre Monde mais aussi que la volonté des peuples à s'unir pour lutter pour le BIEN, n'existe pas. Toujours par intérêts sordides des pays se soumettent par allégeance aux US et le Monde est partagé en deux parties qui s'opposent au risque de déclencher une guerre mondiale.
    • avatar
      CocoChannel
      Il y a quoi que ce soit de nouveau dans ces grandes révélations ?
    • avatar
      Le Merle
      Ce que l'on peut dire avec certitude c'est que l'Occident n'a pas enfourché son grand dada habituel : prôner une solution politique.
      Bien au contraire, sous couvert de liberté de la presse, nos journaux et nos hommes politiques ont accusé Bachar al Assad d'avoir gazé son peuple; ce qui s'est avéré complètement faux. On ne sait pas qui a gazé les Syriens mais on sait avec certitude que ce n'est pas l'armée syrienne.
      Dans ces conditions, faire du départ de Bachar el Assad un préalable à toute négociation, à toute élection garantie par l'ONU, est un aveu de malhonnêteté et de complicité sinon avec les terroristes du moins avec la révolte armée. C'est avouer que nos représentants politiques ne croient aux valeurs démocratiques que quand elles arrangent leur petit intérêt...
      Le désastre syrien est bel et bien à mettre au compte des Occidentaux et à lui seul.
    • avatar
      nchab38
      La position ambiguë des Américains avec les rebelles soit disant modérés ,
      ne fait que perdurer la guerre en Syrie et crée toujours plus de morts....

      Bien-sûr les Américains ont les mêmes options que la France (Fabius) , ils
      soutiennent les rebelles qui ne sont en réalité que des djihadistes , ce qu'ils
      veulent tous ces complices de la guerre contre la Syrie , c'est faire tomber
      Assad et en mettre un à la place qui leur conviennent pour les "Affaires "

      C'est donc bien eux, qui , par intérêt ont voulu la guerre à ce pays et
      non Assad ça coule de source....
    • ELUen réponse àUSA Boy(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      USA Boy, je ne sais pas non plus... je posais la question en espérant obtenir une réponse... elle est toujours posée... ma question, puisque vous dîtes ne pas savoir.
      Il y aurait cependant, un tout petit point partagé entre sunnites, chiites, républicains, démocrates... Pourriez-vous, ou quelqu'un d'autre, m'aider à le percevoir?
    Afficher les nouveaux commentaires (0)