Ecoutez Radio Sputnik
    Le ruban orange et noir a été offert au Pape par le député russe Pavel Dorokhine

    Le Pape François porte le ruban de Saint-Georges, Kiev enrage

    © Photo. Photo courtesy of Pavel Dorohin
    International
    URL courte
    1291041
    S'abonner

    A l'approche du Jour de la Victoire, le Pape François s'est publiquement épinglé le ruban de Saint-Georges... et a énormément offensé Kiev. Maintenant, l'Ukraine menace d'interdire au Pape l'entrée dans le pays et le proclame digne du titre de "beau-père" et non Pape.

    Le ruban orange et noir a été offert au Pape par le député russe Pavel Dorokhine lors d'une audience générale du pontife sur la place Saint-Pierre au Vatican. Le Pape a volontiers accepté le cadeau et l'a épinglé sur sa soutane pour commémorer les héros de la Seconde Guerre mondiale et exprimer sa solidarité avec le peuple russe.

    La photo du Pape avec le ruban sur sa soutane a vite fait le tour des médias internationaux, et les autorités ukrainiennes ne sont pas restées de marbre…

    Ces derniers temps, le ruban de Saint-Georges ne suscite qu'une réaction hostile en Ukraine. Après que la confrontation civile a éclaté, le ruban est devenu un symbole non officiel des opposants au régime actuel. Tout cela, ruban, autres symboles soviétiques, ainsi que soi-disant "mythes" soviétiques sur la Seconde Guerre mondiale, sont désormais regardés d'un mauvais œil par Kiev. Les radicaux mènent d'ailleurs une vraie chasse à ceux qui arborent le ruban orange et noir.

    En mai 2014, un symbole alternatif au ruban a été créé, un pavot rouge qui copie de fait un emblème apparu jadis au Royaume-Uni.

    Cette année à l'approche du Jour de la Victoire, les autorités exigent que les Ukrainiens ne portent en aucun cas le ruban de Saint-Georges.

    Et dans ce contexte, le gouvernement ukrainien qui a déjà fait des pieds et des mains pour éradiquer toute trace de l'"agresseur", a reçu la nouvelle en pleine figure: le Pape François porte lui aussi le ruban!

    Les Ukrainiens n'ont pas tardé à se mettre en colère. Certains ont proposé d'interdire au souverain pontife l'entrée dans le pays, d'autres l'ont baptisé de "beau-père" et non Pape. Visiblement, le geste leur a tapé sur les nerfs!…

    Et c'est alors qu'il n'y a pas longtemps Kiev se vantait du soutien implicite du Pape, après avoir pris le symbole de la Journée mondiale de la Trisomie 21 pour un drapeau national ukrainien. Sans se douter de rien, ils ont publié une image diffusée sur Instagram qui représentait le Pape François embrassant deux petites filles, dont l'une tenait dans sa main des rubans jaunes et bleus, qui rappellent, selon eux, l'un des emblèmes de l'Etat ukrainien.

    Lire aussi:

    Syrie, Ukraine: l'ex-chef du renseignement français vide son sac
    L’Ukraine: qu’est-ce qu’on a raté pour arriver là ?
    "L'Ukraine de Porochenko réécrit son histoire"
    Tags:
    Jour de la Victoire, Pape François, Vatican, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik