Ecoutez Radio Sputnik
    Berlin, 1945

    En mai 1945, les vainqueurs ont changé le cours de l’histoire en 2 actes

    © Sputnik . Leonid
    International
    URL courte
    71e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie (31)
    14818

    La fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe a été marquée par la signature de deux actes de capitulation sans condition de l’Allemagne nazie. Aujourd’hui, quand nous fêtons le 71e anniversaire de la Victoire, nous nous souvenons également de ces documents historiques.

    Début mai 1945, tout était déjà clair: l'Allemagne nazie recule sur tous les fronts, dans cette guerre qu'elle a déclenchée, cette guerre qui a apporté tant de souffrances terribles à des dizaines de millions de personnes. La ville de Berlin est finalement occupée par les forces soviétiques. A l'ouest, les troupes des alliés enregistrent également d'importantes avancées.

    Ainsi, le Haut commandement des forces armées allemandes est obligé de se rendre sans condition aux Hauts commandements suprêmes des forces expéditionnaires alliés et de l'Union soviétique.

    La première capitulation allemande a été signée à Reims le 7 mai 1945, dans la nuit. La délégation allemande composée de plusieurs représentants militaires a été obligée de se déplacer à Reims. La reddition sans condition des forces allemandes a été signée dans une salle du collège par Alfred Jodl au nom du Haut commandement des forces armées et en tant que représentant du dirigeant allemand Karl Dönitz.

    Coté vainqueurs, le document a été signé par le général Walter Bedell Smith, chef d'état-major de Dwight Eisenhower, au nom des alliés occidentaux, et par le général Ivan Sousloparov, représentant de l'Union soviétique. Le général français François Sevez, chef d'état-major de Charles de Gaulle, a signé le document comme témoin.

    Ce premier document prévoyait déjà la fin de toutes les opérations militaires. Cependant, un peu plus tard, dans la nuit du 8 au 9 mai 1945, les vainqueurs se sont réunis pour obliger l'Allemagne nazie à signer un deuxième acte de capitulation sans condition. Ce document a été signé à Karlshorst, dans les environs de Berlin, par Wilhelm Keitel et d'autres représentants du Haut commandement des forces allemandes.

    Pour les vainqueurs, le document a été signé par le maréchal Gueorgui Joukov, représentant de l'armée soviétique, et le maréchal Arthur William Tedder, chef adjoint des forces expéditionnaires alliées. Le général américain Carl Spaatz et le général français Jean de Lattre de Tassigny ont signé le document comme témoins. Ainsi, le deuxième acte de capitulation a mis le point final à la Seconde Guerre mondiale en Europe.

    Dossier:
    71e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie (31)

    Lire aussi:

    Cette année, le Régiment immortel s’apprête à battre tous les records
    N’oublions jamais: l'action "Régiment immortel" élargit ses horizons
    Le 5 mars 1946, début de la guerre froide
    Pont des espions: quand une vraie histoire se cache derrière l’écran
    Tags:
    cérémonie, capitulation, Seconde Guerre mondiale, Grande guerre patriotique (1941-1945), 71e anniversaire de la Victoire de 1945, Jean de Lattre de Tassigny, Carl Spaatz, Arthur William Tedder, Guéorgui Joukov, Wilhelm Keitel, Walter Bedell Smith, Karl Dönitz, Alfred Jodl, Europe, Berlin, Karlshorst, Reims, Royaume-Uni, URSS, France, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik