Ecoutez Radio Sputnik
    Extraction de pétrole

    L'OPEP atteint son niveau maximal d'extraction de pétrole depuis 2008

    © Fotolia / Tarasov_vl
    International
    URL courte
    Chute des prix du pétrole (171)
    551
    S'abonner

    L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réussi au mois d'avril à augmenter le niveau de la production pétrolière de 330.000 barils par jour, et a ainsi atteint la barre de 32,76 millions de barils, un chiffre record depuis 2008, indique l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

    Une telle flambée de l'extraction de pétrole est due à l'Iran et à l'augmentation de la production en Irak et aux Emirats Arabes Unis, ce qui a compensé la baisse au Koweït et au Nigeria. L'Arabie saoudite a extrait 10,20 millions de barils par jour et l'Iran 3,56 millions de barils (le niveau du novembre 2011).

    L'AIE escompte que les pays producteurs continueront à augmenter leur production à l'approche du sommet de l'OPEP en juin. Dans le même temps, l'agence prédit une baisse de l'extraction pour les pays non membres de l'organisation. Leur niveau d'extraction pourrait ainsi chuter de 800.000 barils par jour, à 56,8 millions de barils.

    Le 10 mai, le directeur de la compagnie pétrolière nationale Saudi Aramco Amin Nasser a affirmé que l'Arabie saoudite s'apprêtait à augmenter considérablement sa production d'hydrocarbures en 2016. Selon lui, le marché des hydrocarbures réserve de nombreux défis, mais présente tout de même des opportunités de croissance.

    Le même jour, le ministre du Pétrole nigérian Emmanuel Katchikvu a annoncé que son pays envisageait d'augmenter l'extraction de pétrole de 1,5 fois, pour atteindre 2,3 à 2,5 millions de barils par jour.

    Dossier:
    Chute des prix du pétrole (171)

    Lire aussi:

    Le pétrole contre-attaque l’Arabie saoudite
    Les rebelles et les terroristes ont fait ce que l’OPEP n’a pas pu
    Les membres de l'Opep vont se rencontrer au Qatar
    Tags:
    hydrocarbures, production petrolière, pétrole, Agence internationale de l'énergie (AIE), OPEP, Koweït, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Iran, Irak, Nigeria
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik