International
URL courte
49427
S'abonner

Les militaires turcs n'ont pas opposé la moindre résistance.

Deux détachements d’islamistes d'un effectif total de 400 combattants ont pénétré dans le nord de la Syrie depuis la Turquie, annonce l'agence d'information kurde ANHA citant des sources non identifiées. 

"300 combattants du groupe "Harakat Nour al-Din al-Zenki" et une centaine de djihadistes de l'Armée des Moudjahidines sont entrés  au nord de la ville syrienne d'Alep depuis les environs de la ville (turque, ndlr) de Kilis en avançant vers la ville d'Azaz (dans le nord de la Syrie, ndlr)", rapporte l'agence.

L'agence a précisé que le poste de contrôle à la frontière turco-syrienne utilisé par les combattants pour leur passage était contrôlé par l'armée turque qui, pourtant, ne les a pas empêchés de passer.

Malgré le cessez-le-feu récemment annoncé, la ville d'Alep reste le théâtre de combats acharnés entre les islamistes d'une part, et les milices kurdes et l'armée syrienne d'une autre. En outre, l'armée turque pilonne les positions des Kurdes aux environs de la ville d'Azaz.

Samedi, une attaque au mortier contre le quartier d'Al-Hamdaniya à Alep a fait trois morts et dix blessés.


Lire aussi:

Les extrémistes pilonnent des agglomérations chiites dans la province d'Alep
L'aviation syrienne attaque les djihadistes à 10km d'Alep
Les Etats-Unis empêchent-ils l'armée syrienne de libérer Alep?
Moscou dément des frappes aériennes sur un hôpital d'Alep
Tags:
combattant, frontière, islamisme, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook