Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie

    "La guerre contre la Syrie est dirigée contre l'humanité toute entière"

    © AFP 2019 Bulent Kilic
    International
    URL courte
    62663

    La guerre a secoué la Syrie et provoqué le chaos dans la vie réglée de ses habitants: peur, mort et ruines. Cette horreur vise non seulement le pays, mais c'est aussi une guerre contre toute l'humanité.

    Miguel Fernandez, correspondant cubain du média Prensa Latina, l'unique journaliste du monde occidental accrédité en permanence à Damas, a vécu la guerre syrienne de l'intérieur. De retour à la Havane, il a accordé une interview exclusive à Sputnik.

    "La guerre cible non seulement la Syrie, mais c'est aussi une guerre contre le monde, contre notre culture, nos valeurs, notre patrimoine, et, quand je dis +notre+, je veux dire l'humanité. Ces éléments (Daech ndlr.) sont des sauvages pour lesquels il n'y a pas de différence entre détruire un monument ou couper la tête d'un enfant", souligne Miguel Fernandez.

    Inspiré par la résistance du peuple syrien, qui ne recule pas et rêve toujours d'un pays prospère, le journaliste rend justice à l'armée russe et a son rôle dans ce conflit.

    "J'étais là au moment où la Russie est entrée en guerre, les Syriens ont appris cette nouvelle non comme une intervention, mais comme un support, comme un signe de solidarité", indique M.Fernandez.

    Selon lui, les Syriens font confiance à la Russie. Ils étaient depuis longtemps en conflit avec les Etats-Unis et certaines puissances européennes. La Russie, elle, leur est venue en aide.

    Un an auparavant, les Etats-Unis ont mené une campagne antiterroriste en Syrie sans donner de résultats, tandis que l'aviation russe a su détruire 40% des infrastructures de l'EI pendant les 30 premiers jours.

    "La présence russe en Syrie a stoppé l'objectif de l'Occident visant à provoquer l'effondrement du Proche-Orient", conclut Miguel Fernandez.

    Lire aussi:

    Inspirée par le succès russe en Syrie, l'Afrique du Nord se tourne vers Moscou
    Besoin de son ami: 100 conseillers militaires iraniens envoyés en Syrie et en Irak
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    humanité, guerre, Cuba, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik