International
URL courte
9272
S'abonner

En Allemagne, l’artiste Oliver Bienkowski, spécialiste des actions "engagées", explique dans une interview à Sputnik sa manière de réagir aux événements politiques et autres.

L’artiste Oliver Bienkowski, membre du collectif militant Pixel Helper, a déclaré à Sputnik qu'il organisait des spectacles lumineux hors du commun sur les façades d’ambassades à Berlin pour attirer l'attention sur des violations de la liberté d'expression à travers le monde et protester contre les régimes dictatoriaux. 

Ce spécialiste des actions "engagées" a évoqué dans une interview ses deux récents gestes artistiques, notamment la projection du portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan avec une moustache d'Hitler et celle qui rebaptise l'ambassade d'Arabie saoudite en "Daech Bank". 

"Nous avons voulu signaler de graves violations des droits de l'homme dans la Turquie d'Erdogan (…). La comparaison avec Hitler n'est pas fortuite: livraisons d'armes aux djihadistes de l'Etat islamique dans des camions déguisés en ceux de la Croix-Rouge allemande, ou encore le fait qu'Ankara achète du pétrole aux terroristes de l'EI", a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Par une autre projection, cette fois sur la façade de l'ambassade d'Arabie saoudite à Berlin, M.Bienkowski a voulu souligner la violation des droits de l’homme par les autorités saoudiennes, ainsi que leur possible soutien aux organisations terroristes.

Ainsi, les membres de Pixel Helper ont organisé de nuit un spectacle lumineux, attirant l’attention sur les liens potentiels existant notamment entre le royaume et Daech. Tard dans la soirée du 13 mai, on pouvait lire sur les murs du bâtiment de l’ambassade saoudienne "Banque de Daech", inscription accompagnée d’un drapeau des djihadistes.

Lire aussi:

Haut et fort: un poème insultant Erdogan lu au parlement allemand
Erdogan lance un recours en justice contre un patron de presse allemand
Erdogan poursuit en justice un humoriste allemand
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
violations, artistes, droits de l’homme, ambassade, pétrole, Etat islamique, Oliver Bienkowski, Recep Tayyip Erdogan, Arabie Saoudite, Berlin, Turquie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook