International
URL courte
9162
S'abonner

Dimanche 22 mai, le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a donné sa démission, qui a été acceptée par le président Erdogan. Le ministre des Transports, de la Marine et de la Communication Binali Yildirim deviendra le prochain chef du gouvernement.

Le président Recep Tayyip Erdogan, ayant accepté la démission du premier ministre, lui a demandé de continuer d'exercer ses fonctions jusqu'à ce qu'un nouveau gouvernement soit formé, rapporte la chaîne turque NTV.

M. Davutoglu avait annoncé au début du mois qu'il entendait se retirer du pouvoir ne voulant pas se présenter comme candidat au congrès de son parti. A l'époque, M. Davutoglu avait précisé que sa décision n'était pas le fruit d'un choix personnel, mais d'une nécessité.

Binali Yildirim, figurant parmi les plus fidèles du président Erdogan, a été élu dimanche à la tête du parti au pouvoir et est en passe de devenir le prochain chef du gouvernement. La rupture entre le premier ministre sortant et l'homme fort du pays a propulsé sur le devant de la scène ce candidat unique à la tête du parti au pouvoir lors de son congrès extraordinaire dimanche à Ankara.

Le ministre des Transports, de la Marine et de la Communication, M. Yildirim, 60 ans, issu d'une modeste famille d'Erzincan (est), est un vieux compagnon de route de M. Erdogan qu'il accompagne depuis l'accession de l'actuel chef de l'Etat à la mairie d'Istanbul en 1994.

Lire aussi:

Davutoglu: "la démission n'est pas mon choix, mais une nécessité"
Turquie: Ahmet Davutoglu démissionnera le 22 mai
Turquie: Ahmet Davutoglu sur le départ, Erdogan consolide son pouvoir
Sarkozy reconnu coupable de corruption et de trafic d'influence dans l'affaire des écoutes
Tags:
démission, Recep Tayyip Erdogan, Ahmet Davutoglu, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook