Ecoutez Radio Sputnik
    Des hommes de la KFOR

    Le Kosovo, premier Etat de l'Otan au monde?

    © AFP 2019 ARMEND NIMANI
    International
    URL courte
    Indépendance du Kosovo (198)
    4235
    S'abonner

    Les Etats-Unis font du lobbying pour que le Kosovo adhère au programme de l'Otan "Partenariat pour la paix". Le président de cette république autoproclamée, Hashim Thaçi, n'a qu'à s'en réjouir. Et qui sait, le Kosovo se transformera peut-être un jour en premier Etat de l'Otan au monde, suggère l'éditorialiste de Sputnik Serbie Brankica Ristic.

    Le Kosovo peut-il devenir membre de l'Otan? Oui, si des amendements aux accords existants sont apportés. Par exemple à la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'Onu selon laquelle le Kosovo est une partie inaliénable de la Serbie. Oui, si les Serbes votent au parlement kosovar en faveur de la création d'une armée du Kosovo, constate l'auteur de la tribune.

    "En fait, les Etats-Unis n'avaient besoin d'un Kosovo indépendant que pour s'y créer un nid militaire bien douillet. La vraisemblance de cette hypothèse a été confirmée par la récente décision du Congrès US de créer un climat favorable à l'adhésion du Kosovo au programme Partenariat pour la paix de l'Alliance", indique Brankica Ristic.

    Et d'ajouter que les analystes y voient une tentative des Etats-Unis de répandre ce programme dans les Balkans occidentaux dans leur ensemble et de pousser tôt ou tard la Serbie neutre à adhérer à l'Alliance.

    L'auteur rappelle que, l'année dernière, le président kosovar en exercice, Hashim Thaçi, avait déclaré à l'issue de sa visite aux Etats-Unis que Washington avait approuvé la préparation de la création d'une armée du Kosovo qui agirait dans le cadre de l'Otan.

    "Maintenant, Thaçi ne peut qu'être heureux: il n'y a désormais plus aucune entrave sur la voie de la transformation des Forces de sécurité du Kosovo en Forces armées de cette république autoproclamée", indique l'éditorialiste.

    Or, conformément à la résolution 1244 qui reste en vigueur, seules les forces de l'Otan peuvent stationner au Kosovo, soit la Kosovo Force (KFOR, force armée multinationale mise en œuvre par l'Otan dans le Kosovo).

    "Ceci signifie que si le Kosovo décide de créer sa propre armée qui agira, selon Thaçi, dans le cadre de l'Otan, l'Alliance nord-atlantique verra émerger dans la région une structure doublant ses fonctions militaires. Si c'est le cas, le Kosovo deviendra le premier Etat de l'Otan dans l'histoire", souligne l'éditorialiste.

    Mais comment Pristina peut-il contourner la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'Onu pour obtenir son armée, la position ferme de Moscou et de Pékin rendant son annulation impossible, s'interroge l'auteur.

    Selon Brankica Ristic, il suffit que la KFOR change de nom, pour se transformer en "Forces armées du Kosovo". 

    Dossier:
    Indépendance du Kosovo (198)

    Lire aussi:

    L’armée de libération du Kosovo créée sous la pression de l’OTAN
    Kosovo: l'Otan rouvre l'espace aérien à l'aviation civile
    Kosovo 1998 : chantage de l’OTAN et provocation de l’UCK
    L'OTAN sera le garant de l'accord entre la Serbie et le Kosovo (Rasmussen)
    Tags:
    résolution, adhésion, armée, Congrès des États-Unis, KFOR, Conseil de sécurité de l'Onu, OTAN, Hashim Thaçi, États-Unis, Kosovo, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik