Ecoutez Radio Sputnik
    Raqqa

    Daech bat en retraite sous les coups des milices kurdes à Raqqa

    © Wikipedia/ Zelidar
    International
    URL courte
    Trêve en Syrie (2016) (220)
    56731

    Les milices kurdes et leurs alliés en Syrie du nord ont lancé une offensive sur Raqqa, baptisée "capitale" de Daech, et l'attaque porte déjà ses fruits: les terroristes reculent, a déclaré le membre du comité kurde de défense dans la province de Hassaké Naser Hadj Mansour.

    Les milices kurdes et les forces démocratiques syriennes ont entamé mardi une offensive d'ampleur dans trois directions sur Raqqa, ville proclamée "capitale" des terroristes de Daech. Ces derniers, incapables d'y faire face, reculent petit à petit dans les faubourgs de la ville.

    Selon M. Mansour, l'objectif principal des combattants kurdes est actuellement de libérer la banlieue nord Raqqa des terroristes. La prochaine étape consiste à encercler entièrement la ville et à lancer l'offensive.

    Les combattants Kurdes pilonnent les positions des djihadistes dans les alentours de Raqqa, certains terroristes ont été pris en otage. Daech n'a pu tenir aucune de ses positions au cours de cette journée de combats, précise le représentant du comité kurde de défense.

    Les milices sont appuyées par l'aviation de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Des dizaines de milliers de combattants kurdes participent à l'opération, un nombre suffisant "pour reprendre le contrôle de Raqqa et pour en déloger Daech", estime M. Mansour.

    "La libération de Raqqa dépend de la situation sur le théâtre des combats, et je n'exclus pas que les terroristes nous aient réservé quelque +surprise+", affirme-t-il. "Ils compteront sur les cellules dormantes et utiliseront des explosifs, des kamikazes et des snipers partout où ils le pourront. Mais chez nous, cela ne marche pas. Au sein des milices kurdes on sait depuis longtemps comment les combattre".

    Le cessez-le-feu est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier. Il ne concerne pas l'Etat islamique, le Front al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) et les autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Trêve en Syrie (2016) (220)

    Lire aussi:

    Conflit au sein de Daech: 70 extrémistes s'entretuent à Raqqa
    Daech interdit aux habitants de Raqqa de quitter la ville
    Les Kurdes s'apprêtent à prendre Raqqa
    Les Forces démocratiques syriennes sur point de libérer Raqqa
    Tags:
    attaque, offensive, bombardements, Kurdes, coalition anti-Daech, Forces démocratiques syriennes (FDS), Etat islamique, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik